Attendu au tournant, le nouvel épisode de la série Super Smash Bros bat déjà tous les records de ventes en magasin. Un succès que Nintendo doit en grande partie au casting très alléchant du jeu… 

Débutée sur Nintendo 64, la série des Smash Bros a remporté un succès grandissant au fil des épisodes. Après la GameCube et la WiiU, c’est sans surprise au tour de la Switch d’accueillir un nouvel opus de la franchise. Présenté comme l’épisode ultime, absolument incontournable pour les fans, Super Smash Bros Ultimate a suscité beaucoup de hype au moment de sa sortie. Le jeu est pourtant loin d’être parfait…

Vendu par Nintendo comme un tout nouveau volet, le titre se rapproche pourtant beaucoup d’une refonte de l’épisode sorti sur WiiU – avec une jolie fournée de contenus totalement inédits.

On notera d’entrée de jeu que le contenu de Super Smash Bros Ultimate est de loin son plus gros atout. Le jeu propose pas moins de 74 personnages à incarner, parmi lesquels on retrouve de nombreux personnages emblématiques des jeux Nintendo comme Mario, Link, Donkey ou Pikachu, des invités de marque comme Solid Snake (Metal Gear Solid), et plusieurs nouveaux venus (en vrac : Simon Belmont (Castlevania), un Inkling mâle et femelle (Splatoon), Marie (Animal Crossing), Félinferno (Pokémon), King K. Rool (Donkey Kong) et Ridley (Metroid)). Vaste et incroyablement varié, le roster de Super Smash Bros fait honneur à la franchise et permettra à tous les joueurs de trouver chaussure à son pied. On apprécie au passage l’équilibre que Nintendo est parvenu à trouver entre les différents personnages, et la présence de plusieurs personnages très attendus dans les nouveaux invités – King K. Rool et Simon Belmont en têtes d’affiche!

En ce qui concerne les niveaux, on dénombre pas moins de 103 stages, auxquels il faudra ajouter de nombreuses variantes pour chacun d’eux! Inutile de le préciser, il y en a là aussi pour tous les goûts. Ceci étant dit, si la diversité est au programme, on regrettera toujours le fait que les niveaux se placent au second plan. Les décors manquent cruellement de détails et le rendu général est loin de faire honneur au support. On aurait sans doute largement préféré moins de niveaux mais des décors plus fouillés. Ceci étant dit, on le sait, il s’agit depuis les débuts de la franchise de l’une des marques de fabrique de la série.

Très généreux en contenu, le jeu de Nintendo s’offre – sans surprise – une durée de vie tout bonnement exceptionnelle puisqu’il faudra compter au bas mot 30 heures de jeu pour débloquer la plupart des contenus du jeu. A l’inverse d’un Marvel vs Capcom, Super Smash Bros Ultimate ne prémâche pas le travail du joueur. En démarrant l’aventure, le joueur n’aura accès qu’à un seul personnage. Pour en débloquer davantage, il devra progresser dans le mode solo et vaincre les personnages qu’il souhaite voir rejoindre son équipe à travers différents défis qui apparaîtront de façon sporadique.

Paradoxalement, le mode solo du jeu ne tient pas toutes ses promesses. L’aventure se limite en effet à une succession d’affrontements pour tenter de récupérer les différents combattants de Super Smash Bros. Simple prétexte à nous faire enchainer les combats, le fil conducteur du scénario n’explore pas la richesse des différents univers des jeux Nintendo et ne rend pas véritablement honneur à l’ADN du groupe. Difficile de tenir plus d’une dizaine de combats tant l’intérêt du mode est minime. Il faudra pourtant se “farcir” tout le mode solo pour débloquer les personnages du jeu…

Nintendo rattrape en partie son erreur avec le mode Classique, qui propose au joueur d’enchainer une série de 8 défis dont un boss final – lié au personnage sélectionné. Elitiste, ce mode de jeu pousse le joueur à enchainer les coups parfaits et à pousser la difficulté à fond. Il a en outre le mérite d’être jouable en coopération.

Les habitués retrouveront par ailleurs les modes Smash, Smash Cruels et All-Starts, qui proposent d’enchainer les affrontements à un rythme fou. Les modes Homerun et Target Test passent en revanche à la trappe…

La bonne surprise vient du mode Tableau des Esprits, qui reprend à peu de choses près le concept des Event Match de Smash Bros Melee. Le principal intérêt de ce mode de jeu réside dans la possibilité de venir débloquer des esprits supplémentaires. Pour ce faire, le joueur devra affronter des dizaines d’esprit dans un mode de jeu où la difficulté a volontairement été revue à la hausse.

Du côté du gameplay, Smash Bros Ultimate introduit une nouveauté majeure : l’usage des “esprits”, des entités secondaires qui viendront renforcer votre personnage en améliorant ses capacités. Il existe dans Smash Bros Ultimate deux sortes d’esprits : les esprits secondaires, qui permettent d’immuniser votre personnage contre certains types d’attaque, et vous donnent donc un net avantage dans le combat – pour peu que vous les sélectionnez correctement, en fonction du stage et de votre ennemi -, et les esprits primaires qui améliorent vos compétences de façon générale. Il s’agit en quelque sorte d’items qui permettent de personnaliser ses personnages. Le concept n’est en soi pas mauvais, mais le concept n’est pas forcément évident à intégrer pour les joueurs. Beaucoup de joueurs passeront donc à côté de cette spécificité qui ajoute pourtant une réelle richesse au gameplay de Smash Bros Ultimate. On notera au passage qu’il existe plus de 1.000 esprits différents pour personnaliser ses héros, rien que ça!

Comme ses ancêtres, Smash bros reste un titre qui se destine toutefois avant tout aux parties en multijoueur. Rien de plus amusant que de progresser dans le jeu à quatre simultanément! Et s’il est possible de joueur sur un seul écran en n’utilisant que les joy-con de sa manette pour diriger les personnages, Nintendo introduit un nouveau mode multijoueur, qui ne fait malheureusement pas vraiment honneur à la machine.

On le sait, le online reste l’un des principaux défauts de la Switch et Smash Bros Ultimate ne fait pas figure d’exception. Les ralentissements et bugs sont légion et il ne sera pas rare de jeter sa manette après avoir été victime d’un violent ralentissement qui causera votre mort prématurée. Nintendo a – à ce niveau – encore beaucoup de chemin à parcourir avant de livrer des titres multijoueurs du niveau de ceux que l’on trouve sur Xbox et PlayStation. Reste qu’à quatre, sur un sofa, le titre demeure fendard.

Pour le reste, difficile de ne pas craquer à l’incroyable fan-service de Nintendo. L’univers coloré de Smash Bros attire le regard et son incroyable contenu en fait l’un des titres les plus complets de cette fin d’année. Outre son incroyable roster, le jeu de Nintendo peut également se vanter d’avoir l’une des meilleures bandes sonores de l’Histoire, la quasi-intégralité des morceaux cultes des jeux Nintendo ayant eu droit à une refonte en bonne et due forme pour cet épisode.

Pour autant, difficile de conseiller un achat les yeux fermés de Smash Bros Ultimate. Son gameplay très particulier en fait par essence un titre essentiellement multijoueur – auquel il faudra donc jouer de préférence installé sur son canapé avec quelques amis -, et par nature relativement bordélique. Les amateurs de jeux de baston qui n’auraient jamais goûté à la franchise risquent d’avoir un choc émotionnel en prenant le jeu en main pour la première fois. Smash Bros Ultimate se destine avant tout au grand public et reste donc un titre très accessible. Inutile donc d’espérer un système d’esquives évolué. A vrai dire, Smash Bros s’apparente même davantage à un party-game qu’à un jeu de baston… Une précision importante – dans la mesure où l’on peut facilement être déçu par la prise en main du jeu si l’on a jamais touché à un Smash Bros.

Pour les fans de la franchise en revanche, le titre de Nintendo remplira parfaitement son office – bien qu’il repose sur les bases du précédent volet. Pas de grosse surprise à l’horizon, mais sans aucun doute le plus complet des épisodes de la série, et incontestablement un très bon investissement.

Conclusion

Généreux en contenu, Super Smash Bros Ultimate est sans aucun doute le plus complet des épisodes de la franchise. Avec sa centaine de stages, ses dizaines de combattants à collectionner et son incroyable bande sonore, le titre de Nintendo devrait tenir les joueurs scotchés à leur pad durant de nombreuses semaines. S’il parvient à délivrer une bonne dose de fan-service, et tire relativement bien parti des capacités de la Switch, cet épisode souffre toutefois d’un mode multijoueur en ligne vérolé et d’un mode solo principal qui aura pour seul intérêt le déblocage intensif de personnages. S’il avait les fondations d’un jeu culte, Super Smash Bros Ultimate ne parvient pas tout à fait à convaincre, la faute sans doute à un certain d’ambition de la part des développeurs. Reste qu’à plusieurs, le titre reste bien fendard, et devrait s’imposer comme un must pour les soirées entre amis.

Super Smash Bros. Ultimate

8.2

Gameplay

8.0/10

Contenu

8.5/10

Graphismes

8.0/10

Bande son

9.5/10

Finition

7.0/10

Les + :

  • Riche en contenu
  • Une bande sonore d'exception
  • Un jeu pensé pour être joué en local avec des amis
  • Un casting d'exception
  • Un gameplay toujours aussi fun

Les - :

  • Le mode multijoueur, trop instable
  • Un mode aventure pas très captivant...
  • Quelques modes de jeu passés à la trappe
  • On aime ou on déteste le concept