Après Hitman 2, IO Interactive nous livre une compilation qui rassemble deux des derniers volets de la franchise – en l’occurrence l’excellent Hitman : Blood Money et le très joli Hitman : Absolution.

La séparation à peine prononcée avec Square-Enix, IO Interactive annonçait déjà une réédition de son reboot de Hitman sur consoles et PC. Quelques mois plus tard, le studio danois enchaînait avec un second volet très séduisant. Trois mois plus tard, IO Interactive nous livre une compilation qui rassemble les deux sortis précédemment sur PC et sur les consoles de la précédente génération. Au programme donc : l’épisode Absolution, qui est considéré par de nombreux fans comme l’un des moins bons volets de la franchise et l’excellent Blood Money.

Cette “collection” ne rassemble donc que deux jeux, Hitman Contracts , Hitman 2 et Hitman n’ayant pas droit au même traitement que leurs successeurs. Paradoxalement pourtant, Warner Bros ne se gêne pas pour facturer sa compilation au prix fort. Il faudra débourser – accrochez-vous! – 60€ pour en faire l’acquisition. Les deux titres peuvent toutefois être achetés séparément, si le cœur vous en dit. Inutile de le préciser toutefois, c’est au moins 30€ de trop… Hitman Blood Money vient de célébrer son treizième anniversaire, et Hitman : Absolution était quant à lui sorti il y a 6 ans déjà…

Graphiquement pourtant, Absolution ne s’en sort pas trop mal. Le jeu affiche des graphismes colorés et très détaillés, qui ne sont que sublimés par l’affichage en 4K. Hitman : Blood Money en revanche accuse le poids des années… Visuellement, le jeu est très loin d’être à la hauteur de standards actuels – logique dans la mesure où il était sorti initialement sur… PS2 et Xbox!

Etrangement, Absolution et Blood Money sont deux épisodes complémentaires. Le premier avait fait rugir les fans de rage à l’époque, en raison de son orientation trop grand public et de l’IA – désastreuse – des opposants. Le second, à l’inverse, s’était imposé comme un titre riche en contenu, complexe et terriblement ambitieux pour son temps. S’ils n’avaient fait qu’un, Absolution et Blood Money auraient sans doute été le titre parfait.

Dans la pratique, difficile de s’enthousiasmer pour une compilation beaucoup trop chère, qui se contente du minimum syndical au niveau de la remasterisation, avec du 4K et du 60 FPS, et c’est à peu près tout. N’espérez pas trouver ici de contenu inédit ni une refonte intégrale des graphismes. Les jeux sont fluides et tournent parfaitement sur un écran 4K, mais graphiquement rien n’a changé.

C’est un fait, cette compilation ne s’adresse pas tant aux fans de la franchise mais davantage à ceux qui l’ont prise en cours de route et souhaiteraient redécouvrir le passé de l’agent 47. Malheureusement, Blood Money n’est pas forcément la meilleure porte d’entrée dans la série. Comme nous l’expliquions plus haut, le jeu a mal vieilli, tant graphiquement qu’au niveau de sa prise en main. Il s’agit typiquement d’un épisode qui contentera les fans. Là où Absolution était au contraire une porte d’entrée dans la franchise. Au final, difficile donc de savoir comment se positionner vis-à-vis de cette compilation, qui offre certes un contenu très séduisant, mais qui est loin d’offrir l’expérience qu’on aurait été en droit d’attendre d’un jeu vendu à 60€.

Une chose est sûre, l’Agent 47 a encore de beaux jours devant lui en tant que tueur à gage. La dimension très cinématographique d’Absolution contraste avec le réalisme des deux derniers volets. S’il est critiquable, Absolution n’en reste pas moins un jeu d’action très divertissant, avec un scénario accrocheur et de très jolis graphismes. Blood Money à l’inverse se rapproche d’une simulation décalée de tueur à gage, avec un gameplay typiquement pensé pour être joué sur un PC et une expérience de jeu beaucoup plus riche. Côté level-design, Blood Money se rapproche du modèle très ouvert des autres Hitman, tandis qu’Absolution se rapproche d’un jeu d’action qui se joue en ligne droite. A défaut de totalement convaincre, les deux saveurs se mélangent plutôt bien.

Conclusion

Beaucoup trop cher par rapport au contenu qu’il propose, Hitman HD Enhanced Collection n’en reste pas moins une compilation intéressante pour les joueurs qui auraient pris le wagon en marche. Hitman Absolution offre une approche plus narrative de la franchise, avec un gameplay davantage orienté vers l’action, des séquences très cinématographiques mais un level-design plus paresseux. Blood Money, à l’inverse, se montre beaucoup plus généreux en contenu et offre un gameplay d’une rare profondeur. Si Absolution reste étonnamment beau malgré ses six ans, Blood Money a en revanche très mal vieilli. Vu le prix, on aurait été en droit de s’attendre à un joli lifting. Warner Bros s’est toutefois montré très paresseux avec cette compilation, pour laquelle on craquera de préférence durant les soldes… histoire de mieux digérer la pilule.

Hitman HD Enhanced Collection

6.3

Gameplay

6.5/10

Contenu

5.5/10

Graphismes

6.0/10

Bande son

7.5/10

Finition

6.0/10

Les + :

  • Ultra-fluide (60 FPS)
  • Absolution, qui n'a pas pris une ride
  • Blood Money, l'un des meilleurs Hitman
  • La bande son, toujours aussi majestueuse

Les - :

  • Beaucoup trop cher (60€)
  • Blood Money a très mal vieilli
  • Absolution, un épisode décevant
  • Seulement 2 jeux pour une compilation?

2 Commentaires

  1. […] Eén ding is zeker, Agent 47 heeft nog steeds een mooie toekomst tegen hem als huurmoordenaar. Het zeer kinematische aspect van Absolution is in tegenspraak met het realisme van de laatste twee delen. Mits bekritiseerd, is Absolution toch een leuke actiegame met een intrigerend scenario en een heel mooi schema. Aan de andere kant komt bloedgeld dichter bij de killer-simulatie omdat het spel meestal een computer en een veel rijkere spelervaring bevat. Aan de kant van niveauontwerp nadert Blood Money een open model van een andere Hitman en Absolution nadert een actiespel dat in een rechte lijn wordt gespeeld. Het niet volledig overnemen van de twee smaken gaat heel goed samen. (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); Source link […]

  2. […] Une chose est sûre, l'agent 47 a toujours un avenir prometteur contre lui en tant que tueur à gages. L'aspect cinématique même de l'absolution contredit le réalisme des deux dernières parties. Si critiqué, Absolution est néanmoins un jeu d’action amusant avec un scénario intrigant et un très beau calendrier. D'autre part, l'argent du sang se rapproche de la simulation du tueur car le jeu implique généralement un ordinateur et une expérience de jeu beaucoup plus riche. Du point de vue de la conception des niveaux, Blood Money s’approche du modèle ouvert d’un autre Hitman et Absolution d’un jeu d’action joué en ligne droite. Si les deux saveurs ne se mélangent pas parfaitement, elles se marient très bien. (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); Source link […]

Comments are closed.