Après un reboot réussi, Hitman revient déjà pour une suite qui s’inscrit dans la continuité du précédent épisode. Riche en contenu, ce second volet introduit également une nouveauté majeure…

Si IO Interactive a frôlé la catastrophe lors de son divorce avec Square-Enix, il a retrouvé chez Warner Bros un nouvel allié. Etonnamment, le studio de développement danois n’a pourtant pas choisi de revoir son modèle. Il nous livre aujourd’hui un Hitman 2 qui s’inscrit dans la continuité directe du dernier volet, qui marquait le reboot de la franchise.

Les joueurs qui avaient bouclé le premier volet ne seront guère surpris. Hitman 2 se positionne comme une véritable simulation de tueur à gage. Comme dans le précédent volet, le joueur incarne l’Agent 47, chargé d’assassiner les membres d’une organisation secrète. Malheureusement, Hitman 2 conserve les mêmes défauts que son ainé. Son scénario anémique en fait partie. L’histoire n’est ici qu’un prétexte à vous faire voyager. Regrettable, lorsqu’on connaît tout le potentiel de la franchise.

S’il conserve les défauts de son ainé, Hitman 2 récupère également ses qualités. Les nouveaux venus seront impressionnés par la richesse du gameplay, qui pousse le joueur à expérimenter de nouveaux combos meurtriers. L’aventure principale amènera ainsi le joueur à explorer 6 nouvelles cartes gigantesques – et plutôt variées puisqu’on s’invitera à Miami, en Colombie, en Inde, en Nouvelle-Zélande et dans une banlieue américaine. Chaque mission amènera le joueur à éliminer une ou plusieurs cibles avant de rejoindre son lieu d’extraction. Libre à lui de suivre le chemin de son choix…

Si le gameplay d’Hitman reste très rigide et ne favorise pas les affrontements directs, le jeu d’IO Interactive pousse le joueur à explorer de nouvelles façons d’éliminer ses cibles. Dans l’idéal, l’assassinat ressemblera à un simple accident. Incendies, électrocutions ou empoisonnements sont autant de méthodes “douces” qui forceront le joueur à espionner sa cible avant de passer à l’action. Il existe toutefois un bien plus large panel d’actions à disposition. Rien ne vous empêche en effet d’exécuter vos cibles avec un tournevis, la bonne vieille corde de piano ou votre glock. Il sera toutefois indispensable d’agir dans l’ombre et de planquer les corps, sous peine d’être repéré et d’avoir affaire à une forte résistance…

Malheureusement, le gameplay du jeu n’a pas beaucoup évolué. Si les possibilités sont nombreuses, les séquences de shoot restent le talon d’Achille de l’Agent 47. Pas assez nerveuses, elles encouragent le joueur à opter pour une manière plus douce. Dans l’ensemble, on notera que le level-design du jeu a également pensé de sorte à laisser le joueur explorer les scénarios secondaires et découvrir tous les secrets de la carte.

Cruel, le jeu d’IO Interactive pousse le joueur à faire preuve de créativité pour éliminer ses cibles. A la fin de chaque mission, il se verra attribuer un score qui lui permettra également de se rendre compte des nombreuses possibilités qui lui étaient offertes. Vous l’aurez compris, la replay value du jeu est excellente, d’autant plus que le jeu est livré avec un éditeur de niveaux, que les cartes du premier volet sont également de la partie et qu’IO Interactive proposera de nombreuses nouvelles cibles à éliminer sur les cartes existantes…

Rôdé, le gameplay de la franchise n’évolue pas d’un iota. Les qualités et les défauts du jeu restent les mêmes que pour le premier. Liberté d’action et replay value d’un côté, rigidité du personnage et IA peu réactive de l’autre… Vos ennemis ont la fâcheuse tendance d’avoir une mémoire de poisson rouge. Aussitôt planqué, l’alarme retombe de plusieurs crans et il devient facile d’échafauder de nouveaux plans…

La bonne nouvelle, c’est que si du côté du solo, le jeu n’a pas évolué, les développeurs d’Hitman ont pensé cette fois à intégrer un mode multijoueur.

HITMAN™ Sniper Assassin_20180720152627

Attention toutefois, car il n’est pas ici question d’un battle royale ni d’un mode de jeu mettant en scène deux équipes de joueurs. Dans le mode Ghost, deux agents s’affronteront indirectement dans la même mission, qu’ils réaliseront en parallèle, ave l’objectif d’éliminer une cible le plus rapidement possible. Chaque cible éliminée forcera l’adversaire à éliminer la sienne dans les 20 secondes qui suivent, sous peine de vous voir gagner 1 point, et passer à la cible suivante. Un mode compétitif intelligent, qui se veut être un très bel ajout à l’univers du jeu.

L’autre grande nouveauté, c’est le mode Sniper, qui propose au joueur d’éliminer 3 cibles sur une carte inédite, avec un fusil à lunette. Cette fois, pas d’infiltration mais un jeu de tir dans la plus pure tradition du genre. Addictif, le concept reste limité vu le contenu proposé… mais apporte un plus non négligeable à l’univers du jeu.

Pour le reste, pas de grosse surprise à l’horizon. Sans être une claque graphique, le jeu d’IO Interactive est des plus jolis. Les décors sont vastes et superbes, les effets de lumière très réussis et la bande sonore supporte parfaitement l’univers du jeu. On reprochera en revanche des modèles 3D pas toujours très convaincants et encore quelques bugs graphiques à corriger.

A défaut de surprendre, Hitman 2 s’impose au final comme un jeu très efficace, qui séduira surtout ceux qui avaient adoré le précédent volet. Outre le nombre de cartes limité, on regrettera surtout que les développeurs n’aient pas pris le soin de corriger les quelques défauts du premier volet…

Conclusion

S’il ne réinvente pas la roue, Hitman 2 peaufine davantage encore une recette qui frôlait déjà la perfection. Visuellement très joli, le jeu d’IO Interactive se caractérise surtout par son gameplay très riche, qui offre au joueur la possibilité d’aborder chaque mission de centaines de façons différentes. Toujours aussi rigide, le gameplay du jeu souffre toutefois de séquences de gunfights pas assez nerveuses et d’une prise en main parfois trop complexe. Si la manière forte fonctionne, on lui préférera le plus souvent des méthodes d’assassinat plus rusées, ne serait ce que pour contourner la rigidité de son gameplay. Créatif dans sa morbidité, le jeu d’IO Interactive offre une solide replay-value avec ses vastes environnements et son gameplay très riche. Il introduit également une nouveauté majeure avec l’ajout des modes multijoueurs Sniper et Ghost, qui proposeront aux habitués de la série un nouveau défi et méritent presqu’à eux seuls le détour…

Hitman 2

8.2

Gameplay

8.5/10

Contenu

8.0/10

Graphismes

8.0/10

Bande son

8.0/10

Finition

8.5/10

Les + :

  • Une excellente replay-value
  • De vastes décors à explorer
  • Un gameplay très riche
  • Un multijoueur accrocheur
  • L'éditeur de mission

Les - :

  • Un scénario qui tient sur un timbre poste
  • Un gameplay encore trop rigide
  • L'intelligence artificielle, qui déçoit

3 Commentaires

  1. […] S’il ne réinvente pas la roue, Hitman 2 peaufine davantage encore une recette qui frôlait déjà la perfection. Visuellement très joli, le jeu d’IO Interactive se caractérise surtout par son gameplay très riche, qui offre au joueur la possibilité d’aborder chaque mission de centaines de façons différentes. Toujours aussi rigide, le gameplay du jeu souffre toutefois de séquences de gunfights pas assez nerveuses et d’une prise en main parfois trop complexe. Si la manière forte fonctionne, on lui préférera le plus souvent des méthodes d’assassinat plus rusées, ne serait ce que pour contourner la rigidité de son gameplay. Créatif dans sa morbidité, le jeu d’IO Interactive offre une solide replay-value avec ses vastes environnements et son gameplay très riche. Il introduit également une nouveauté majeure avec l’ajout des modes multijoueurs Sniper et Ghost, qui proposeront aux habitués de la série un nouveau défi et méritent presqu’à eux seuls le détour… Lire notre test complet. […]

Comments are closed.