Après avoir placé 64 mini-satellites en orbite terrestre, Space X refait parler de lui en dévoilant l’aspect de sa future fusée géante.

L’exploration spatiale n’aura jamais autant fait parler d’elle depuis qu’Elon Musk s’y est mis avec son projet SpaceX. Hormis le lancement de satellites, la mission de SpaceX est de prendre son envol vers la Lune en 2023. Un fusée géante, autrefois appelée Big Falcon Rocket, entreprendra un voyage de 4 à 5 jours, survolant la Lune à environ 200 kilomètres d’altitude, avec à son bord quelques touristes triés sur le volet (et surtout très riches, le billet aller-retour coûtant entre plusieurs dizaines et quelques centaines de millions de dollars).

La fusée, dont un prototype est actuellement en cours d’assemblage au Texas, se nomme désormais Starship (pour le vaisseau spatial et l’étage supérieur) et Super Heavy (pour le premier étage où est placé le booster). Des tests sont prévus au printemps 2019 et, déjà, on peut apercevoir la “bête” qui mesure 9 mètres de diamètre mais est un peu moins longue que la version définitive (qui fera 55 mètres de long, 118 une fois montée sur le lanceur).

Des photos apparaissent régulièrement sur les réseaux sociaux mais cette fois, c’est Elon Musk qui a lui-même tweeté une photo qui a fait le buzz. “Le véhicule test du Starship en cours d’assemblage ressemblera à cette image une fois terminé. Les Starships opérationnels auront évidemment des fenêtres, etc.”, a-t-il précisé sur son compte Twitter.