L’épisode événement de Black Mirror n’aurait pas encore révélé tous ses secrets. Une fin alternative serait tellement difficilement accessible que le réalisateur lui-même n’arriverait pas à la retrouver.

Le 28 décembre dernier, les fans de la série phénomène Black Mirror ont pu découvrir l’épisode interactif Bandersnatch. Une sortie attendue depuis de très nombreux mois et qui avait donné lieu à de nombreuses rumeurs. L’épisode enfin dévoilé, les fans se sont rués sur Netflix pour interagir avec ce court-métrage étrange où l’histoire est influencée par les décisions prises par le spectateur.

Très vite, les internautes ont tenter de répertorier les différents cas de figure possibles. L’un d’entre eux a d’ailleurs dessiné le schéma des choix interactifs à effectuer et révélé les 13 fins possibles. Mais une fin alternative n’aurait pas encore été dévoilée.

C’est le réalisateur du film interactif, David Slade, qui a révélé l’existence de cette fin introuvable. Se confiant auprès du média Hollywood Reporter, le réalisateur a expliqué que l’épisode était tellement complexe que certaines scènes ne pourraient peut-être jamais être vues par le public.

L’arbre des histoires de Bandersnacht serait tellement emmêlé que les équipes à l’origine de l’épisode n’arriveraient pas à retrouver à certaines scènes : « nous avons même filmé une scène à laquelle nous ne pouvons pas accéder nous-mêmes ».

Selon Netflix, il existe 5 fins officielles. Un chiffre avec lequel le scénariste Charlie Brooker n’est pas d’accord. Selon lui, l’épisode est tellement compliqué qu’il est impossible de donner un chiffre précis des fins possibles : « je ne sais pas combien il y a de fins – j’ai oublié », avoue-t-il. « Il y a eu de vives discussions sur ce qu’une “fin” implique, certains affirmant que chaque fois que vous vous arrêtez dans l’histoire, c’est une fin, et à Bandersnatch, il existe des terminaisons abruptes qui, à mon avis, sont toujours des terminaisons ».

Il est vrai que les différents embranchements de Bandersnatch sont complexes et offrent des pans d’histoire variés en fonction des choix du spectateur. Cependant, cela semble assez étonnant qu’une scène soit aussi difficile à accéder, surtout pour les équipes de la réalisation. Serait-ce une technique de promotion pour l’épisode ? Peut-être.