Facebook a déposé un brevet portant sur un outil pour déterminer les lieux dans lesquels vous allez vous rendre sur base des endroits visités précédemment. Ce projet, qu’il soit mis en oeuvre ou non, soulève à nouveau question sur la manière dont le réseau social gère la vie privée de ses utilisateurs.

Le site américain Buzzfeed News dévoile dans un article la découverte d’un brevet déposé en 2017 par Facebook. Baptisé Offline Trajectories, l’outil cherche à déterminer les prochains lieux que vous visiterez en se basant sur vos données de localisation précédemment enregistrées. Facebook analyserait vos données et les recouperait en outre avec celles d’autres utilisateurs, il est même dit que le système resterait opérationnel hors ligne.

L’idée derrière ce brevet est simple : fournir aux annonceurs des prédictions sur les prochaines visites d’un utilisateurs et ainsi cibler la publicité à l’avance.

En pratique, l’outil analysera vos petites habitudes. Par exemple, si vous avez l’habitude de passer tous les mercredis dans votre supermarché le plus proche après le travail, Facebook enregistrera votre position au bureau et dans le supermarché. Il suffit alors au réseau social d’envoyer aux annonceurs cette information-clé pour qu’apparaisse les publicités adéquates dans votre fil d’actualité peu avant de vous rendre au magasin.

Après le ciné, le café

L’outil va plus loin, Offline Trajectories veut pouvoir prédire n’importe lequel de vos mouvements, sans qu’il soit ancré dans votre routine. C’est ainsi que, sur base d’un panel de profils similaires au vôtre, Facebook pourra déterminer que vous irez boire un verre dans le bar en face du cinéma après la séance du vendredi soir.

Interrogé par Buzzfeed, un porte-parole de Facebook a déclaré : “Nous cherchons souvent à obtenir des brevets pour des technologies que nous n’appliquons jamais, et les demandes de brevets – comme celle-ci – ne devraient pas être considérées comme une indication des plans futurs.” Il n’empêche que le brevet en question existe et que Facebook le détient.