C’est désormais officiel, l’Inde sera le premier pays de la planète à forcer les fabricants de smartphones à ajouter un bouton de SOS sur leurs terminaux. Une mesure qui vise à réduire la criminalité et à rendre les villes du pays plus sûres.

Crédit photo : AFP
Crédit photo : AFP

A partir du 1er janvier 2017, les fabricants de smartphones qui souhaitent vendre leurs terminaux sur le sol indien devront impérativement ajouter un bouton SOS sur leurs terminaux. Le bouton en question, placé à proximité du bouton d’allumage du smartphone, permettra d’alerter les autorités en cas d’urgence et d’avertir une patrouille de police.

Avec cette nouvelle mesure, le gouvernement indien entend rendre ses villes plus sûres. Depuis quelques années, le nombre d’agressions est en effet en constante croissance dans le pays, qui compte aujourd’hui plus d’1,2 milliard d’habitants. Les femmes en particulier sont régulièrement victimes d’agressions sexuelles de bandes organisées. En donnant la possibilité à tout un chacun de signaler une agression en appuyant tout simplement sur un bouton, les autorités espèrent augmenter l’efficacité des troupes d’intervention sur le terrain et faire baisser rapidement la criminalité.

Reste que si beaucoup acclament déjà l’initiative, tous ne voient pas ces mesures de sécurité d’un bon œil. C’est le cas notamment d’Apple, qui devra adapter le design de ses iPhone à ce marché.