Les internautes partagent encore beaucoup trop d’informations sur Facebook

Le site Business Insider dénonce les mauvaises habitudes des internautes sur le réseau social Facebook, sur lequel les pirates informatiques peuvent encore dérober de nombreuses informations personnelles sur leurs victimes en toute simplicité…

Crédit photo : AFP
Crédit photo : AFP

Pour Adam Levin, spécialiste en sécurité informatique interviewé par le site Business Insider, il est encore beaucoup trop facile de dérober des informations personnelles aux membres du réseau social Facebook. Trop souvent, ceux-ci ont en effet la mauvaise habitude de penser qu’ils sont à l’abri des regards indiscrets une fois leurs paramètres de confidentialité réglés sur leur cercle d’amis. Si bloquer l’accès aux inconnus au contenu que l’on publie sur Facebook réduit drastiquement les risques de piratage, c’est malheureusement trop souvent insuffisant pour éviter le drame…

Selon Levin, il faut impérativement éviter de partager trop d’informations sur les réseaux sociaux et contrôler les flux de données qui transitent sur les applications tierces, qui sont liées au compte Facebook.

De la même manière que les voleurs utilisent vos données de géolocalisation sur Swarm et les photos de vos cadeaux de Noël sur Facebook pour planifier leurs sorties, les pirates utilisent très régulièrement les données mises à leur disposition sur les réseaux sociaux. Par exemple, une personne qui suivrait à la lettre les recommandations de Facebook en indiquant le nom de son père, de sa mère, de sa soeur et de son compagnon ou sa compagne, court le risque de voir ces informations utilisées à son insu pour pirater l’un de ses comptes. Dates de naissance, liens familiaux et adresses emails restent bien souvent accessibles aux yeux de tous. Dans l’absolu, mieux vaut donc se contenter d’une photo de profil, et de partager du contenu qui ne risque pas de donner des indices sur vos mots de passe ou vos goûts. Car on l’oublie trop souvent, mais indiquer ouvertement le nom de jeune fille de sa maman, son film préféré ou le nom de son animal de compagnie sur les réseaux sociaux permet à de parfaits inconnus de récupérer les identifiants d’une boite mail ou d’un compte en ligne…