La conférence annuelle des développeurs Google n’a pas été spectaculaire. Deux heures trente de présentations austères, sans annonce particulière, soulignent le retour au sérieux de la technologie à Mountain View.

google-io2014
Une conférence très sérieuse cette année.

Malgré le côté moins divertissant de cet i/O 2014, voici tout de même les informations essentielles à retenir:

1. Android One

Le smartphone Nexus pour les marchés émergents est né. Une plateforme pure et un canevas techniques pour les partenaires industriels devront assurer une expérience optimale aux cinq prochains milliards d’utilisateurs.

2. Android Wear

Les montres de LG et de Samsung sont désormais disponibles dans une sélection de pays. La Belgique sera bientôt concernée. En attendant, le système d’exploitation tourné vers l’informatique à porter continue d’évoluer.

3. Android TV

Après l’échec de Google TV, le géant américain tente de surfer sur le succès de la Chromecast en poussant un concurrent à l’Apple TV. Rien de bien neuf sous les tropiques mais un lien avec quelques fabricants comme Sony, Sharp et TPVision.

4. Android Auto

En voiture Simone! La plateforme mobile de Google convainc une quarantaine d’industriels d’embrasser cette variante automobile destinée à gérer le divertissement, la navigations et les communications au sein des véhicules.

5. Android L

La prochaine version du système d’exploitation reste très mystérieuse. Sous le code L, quelques nouveautés: une gestion améliorée de la sécurité, de la consommation électrique, du multitâche et des notifications. La recherche est encore plus pointue et le support des puces 64-bit arrive.

6. Material Design

Google souhaite imposer un langage graphique commun sur l’ensemble des écrans où l’entreprise peut intervenir: montre, smartphone, tablette, ordinateur, télévision et voiture disposeront des mêmes éléments d’interfaçage avec l’apport de la profondeur et des animations qui ont du sens.

7. Applications Android sous Chrome OS

Les chromebooks ne sont pas oubliés. Une mise à jour permettra de faire tourner des apps Android et d’interagir avec les smartphones. Des alertes de réception de SMS et d’appels sont intégrées, ainsi qu’un déblocage de l’appareil lorsque que le téléphone du propriétaire est détecté. La suite bureautique Drive progresse également.

8. Google Fit

En réponse au lancement d’Apple Health, Google fournit un kit de développement spécifiquement dessiné pour les objets connectés afin de suivre l’activité et la santé de l’utilisateur. Bon nombre de partenaires dont Nike, Withings et Adidas ont rejoint l’aventure.

9. Google Cardboard

Malgré l’absence de spectacle et de divertissement, un petit côté fun est apparu en toute fin de conférence avec cet accessoire de réalité augmentée en carton dans lequel il est sage de glisser son Nexus 5 muni de l’application CardBoard enfin de voir son environnement agrémenté d’informations complémentaires.

10. Les incidents, les absents

Deux invités ont émaillé les présentations avec leurs interventions revendicatives. Si la première a été relativement discrète, le second s’est époumoné. Dans les deux cas, le but était de convaincre l’assistance du mal que peut produire Google. Ces derniers ont peut-être été déçus de n’assister à aucun lancement d’appareil et de constater que ni Sergey Brin, ni Larry Page ne sont montés sur scène. Le Google I/O est-il en train de revenir aux sources du développement ?

On en parle sur le forum

1 COMMENTAIRE

  1. 10. Tout à fait d’accord avec cette mouvance qui vise à recentrer l’évènement sur les développeur.. au fil des ans la presse a vampirisé l’assistance au point que les développeurs s’en plaignent et délaissent l’évènement.. Google rectifie le tir pour la seconde année consécutive en n’annonçant pas de hardware… (Apple suit le même chemin)

Comments are closed.