Les statistiques dévoilées ce matin par l’agence Kantar confirment l’excellente tenue de la plateforme mobile de Google pendant les fêtes de fin d’année. Apple recule et sent poindre le nez de Microsoft.

kitkat-officiel
Le robot chocolat vise les sommets

Sur les trois derniers mois de 2013, Android s’accapare 68,1% des parts de marché sur la vente de smartphones au sein des cinq plus grands pays européens, en progression de 5,7 points par rapport à la même période de 2012. La performance commerciale est exceptionnelle et se fait au détriment de BlackBerry (1,5%) et de iOS qui perd 5,2 points à 18,5%. Derrière, Microsoft dépasse les 10% avec une évolution positive de 4,6 points. A ce rythme, les Windows Phone dépasseront les téléphones d’Apple fin de cette année.

L’Espagne reste le terrain favori du petit robot vert puisqu’il occupe toujours 86% de parts de marché. Les progressions allemandes et italiennes sont spectaculaires avec respectivement 6,4 et 12 points engrangés. Le système d’exploitation d’Apple reste aux alentours des 30% en Grande-Bretagne et signe, outre Manche, sa plus faible baisse.

Les bonnes nouvelles pour Android ne se limitent pas au vieux continent. En effet, aux Etats-Unis, sa part de marché franchit enfin les 50% et progresse de 4,4 points avec une chute significative d’iOS de 5,8 points. La Chine et, surtout, l’Amérique latine offrent des statistiques presque dictatoriales avec des bonds impressionnants de 5 et 22 points.

Dans l’ensemble, les chiffres indiquent clairement une domination sans partage de la plateforme mobile de Google hormis sur les marchés anglophones.

kantar-201312

On en parle sur le forum

 

3 Commentaires

  1. Raison pour laquelle Cupertino se lance dans la phablette et autres écrans de 4,8″ mais, vu les prix qui seront demandés, Android a encore de la marge.

  2. Il manque une information dans cette article : s’agit-il des parts de marché en nombre d’unités ou en valeur ? Exemple, 5 smartphones Android à 89 EUR valent-ils 5 iPhones à 849 EUR ?

Comments are closed.