La Commission Européenne aurait renoncé à baisser les prix du roaming

Selon l’agence Reuters, la Commission Européenne aurait renoncé à faire diminuer les tarifs du roaming en vigueur en Europe après avoir concerté les principaux opérateurs européens.

© AFP
© AFP

Au début de l’été, Neelie Kroes déclarait son intention de faire définitivement disparaître le roaming au sein de l’Union Européenne en entamant une baisse progressive des coûts de l’itinérance dès cet été.

La vice-présidente de l’agenda numérique à la Commission serait néanmoins revenue sur sa décision suite à plusieurs concertations avec les principaux opérateurs européens. Selon l’agence Reuters, qui cite un document de la Commission, Neelie Kroes se serait laissée convaincre par les arguments d’Orange, Telecom Italia, Telefonica et Deutsche Telekom, qui avaient déjà évoqué à plusieurs occasions leur intention de contrer les plans de Neelie Kroes en présentant des chiffres “alarmants”. Depuis la fin du mois de juillet, le discours aurait donc radicalement changé au sein de la Commission Européenne, qui aurait laissé tomber ses ambitions de réduire de 70% les coûts des appels téléphoniques, SMS et du Data en roaming.

Faut-il pour autant tirer un trait sur l’ambition d’un marché unique des télécoms en Europe? Si la théorie présentée par Reuters venait à se vérifier, cela voudrait signifier que la Commission Européenne laisse libre cours aux opérateurs pour organiser entre eux l’ouverture des marchés. Si le doute pourrait rapidement s’installer dans l’esprit des consommateurs, rappelons cependant que de nombreux opérateurs lancent actuellement de nouvelles initiatives pour permettre à leurs clients de continuer à utiliser leur smartphone à l’étranger à un moindre tarif. C’est notamment le cas de Mobistar qui proposait un forfait spécial “vacances” au début de l’été.

On en parle sur le forum.