La startup libère son application auprès du public européen francophone afin de tester son concept au-delà du continent américain. Une large mise à jour est imminente.

instaply-belgium
Instaply, un début enthousiasmant si les commerces suivent…

Instaply est une invention ingénieuse qui modernise la relation entre le client et l’entreprise ou l’indépendant du coin. Elle prend place entre l’appel vocal et l’e-mail en permettant à quiconque de laisser un bref message textuel à une enseigne en espérant évidemment une réponse lorsque le commerçant dispose du temps nécessaire pour traiter les requêtes. Peu intrusive et efficace, cette solution prend de l’ampleur aux Etats-Unis et au Canada.

Petite surprise: son entrée sur le sol européen se fait par la France et la Belgique. En effet, l’équipe de développement est composée en partie de compatriotes. La fuite des cerveaux n’a donc pas que des effets négatifs.

La première étape est la disponibilité de l’application actuelle disponible sur le Play Store (une variante iOS est également livrée). Le manque de commerces rend l’intérêt du logiciel particulièrement faible mais il s’agit avant tout d’un « acte symbolique étant donné que ces marchés (et surtout la Belgique) sont la plupart du temps servis en dernier ».

Comme l’explique Vincent Battaglia, chef de projet chez Instaply, sur son blog, l’objectif est également de récolter des retours des premiers utilisateurs afin d’éventuellement adapter l’application et le service avant de véritablement le lancer en Europe. Dans quelques jours, une mise à jour de taille porterait le service au niveau d’un Whatsapp professionnel. Rien que ça!

On en parle sur le forum