Si le portage du navigateur Firefox pour la plateforme mobile de Google est une vraie réussite, le succès d’un MarketPlace pour les applications web n’est pas du tout garanti.

firefox-aurora
Firefox Aurora, le navigateur en développement de Mozilla

Mozilla cherche un moyen de pérenniser son fonctionnement industriel. Jusqu’à présent, les moteurs de recherche sponsorisent le navigateur phare pour obtenir une place de choix afin de récolter les requêtes des utilisateurs. Dans le futur, l’organisation souhaite développer un kiosque de webapps afin de diversifier ses revenus, à l’instar de ce que fait Google avec Chrome. Sauf que, cette fois, le modèle n’est pas exclusivement destiné au bureau mais également au mobile.

Dans le canal de développement Aurora, le navigateur précoce et instable, le Mozilla Marketplace est né. Des acteurs comme Soundcloud et Twitter sont présents et fournissent des petits logiciels web. Faciles à construire et à diffuser, ils sont compatibles avec toutes les plateformes sur lesquelles le navigateur est présent. Mais Aurora n’est disponible que sous Android, ce qui limite l’intérêt d’opter pour la voix HTML5 plutôt qu’application native.

Dans un futur à moyen terme, Firefox pour Android deviendra une sorte de plateforme alternative capable de réveiller le système pour lui indiquer une activité d’une webapp. Mais il faudra que le développeur s’intéresse au kit fourni par Mozilla et exploiter les possibilités du navigateur. Pour provoquer cet éventuelle attention, il s’agira pour Firefox de prendre des parts de marché dans le mobile, ce qui n’est pas non plus assuré.

Plus d’informations sur le blog de Mozilla.

On en parle sur le forum