Twitter fête son 5e anniversaire avec des célébrités

Twitter a fêté lundi son cinquième anniversaire avec une nouvelle page internet, discover.twitter.com, montrant une pléiade de célébrités témoignant de leur attachement à ce service.

La championne de tennis Serena Williams, l’astronaute Paolo Nespoli, l’homme d’affaires Richard Branson ont notamment participé à cet hommage. L’un des trois cofondateurs de Twitter, son actuel président du conseil d’administration Jack Dorsey, avait émis son premier message automatisé le 21 mars 2006: “suis en train d’installer mon compte twttr”. Quelques minutes plus tard il en avait rédigé un second: “en train d’inviter collègues”.

[youtube 4AN4_N5N52U]

En cinq ans à peine, depuis l’envoi du premier « tweet », le réseau social Twitter s’est taillé une place originale et enviable dans le paysage des médias, avec ses micromessages de 140 caractères. Et des dizaines de millions d’internautes n’imaginent plus aujourd’hui un Internet privé d’un tel outil.

De la Birmanie à l’Egypte, en passant par l’Iran ou les élections américaines, les grands événements de l’actualité, ces dernières années, ont fait monter Twitter en première ligne, lui attribuant parfois un rôle décisif dans le cours des événements. Un impact aujourd’hui contesté.

Un succès phénoménal mais aussi paradoxal. Car Twitter a beau aligner les milliards de tweets, l’entreprise n’a pas encore trouvé de recette magique pour monnayer sa popularité. Fin 2009, Twitter passait des accords avec plusieurs moteurs de recherche, dont Google, pour lui permettre d’utiliser ses contenus dans les recherches en temps réel. Twitter a également lancé différentes formules de tweets sponsorisés qui rencontrent un certain succès mais dont les revenus seraient encore marginaux.

Un modèle encore flou

On s’attend cependant à voir apparaître de nouveaux modèles, tant le réseau social semble un canal prometteur pour la pub. À l’exemple de l’acteur Charlie Sheen, qui compte près de trois millions de suiveurs sur son compte Twitter dont il n’hésite pas à se servir comme vecteur pour faire de la pub.

Un flou dans le modèle d’affaires qui embarrasse certains observateurs lorsqu’ils tentent de valoriser Twitter le plus objectivement possible. « Il est beaucoup plus difficile de valoriser Twitter que Facebook, estime Siddy Jobe, analyste à la banque Degroof. Chez Facebook, le modèle publicitaire, inspiré de Google, est beaucoup plus clair. Mais si l’incertitude est plus grande chez Twitter, c’est avant tout parce qu’il se trouve à un stade de son évolution moins avancé que d’autres réseaux sociaux. Cela devrait changer ».D’autres analystes sont moins précautionneux et valorisent régulièrement Twitter entre sept et dix milliards de dollars. En tenant compte, notamment, de l’immense base de données de profils d’utilisateurs qu’il recèle.

Loin de ces considérations, pour marquer son anniversaire Twitter a invité ses utilisateurs à faire partager leurs meilleurs moments sur le site avec des messages accompagnés du mot clé “#5yrs”. “Les gens qui utilisent Twitter en ont fait ce qu’il est aujourd’hui, et pour notre cinquième anniversaire c’est les gens qui rendent Twitter spécial que nous fêtons”, a dit Biz Stone sur le blog de la société.

(Alain Jennotte, avec afp)