Crédits : Supercomposite

Un effrayant visage hante les apps IA

Loab est un personnage, issue d’un générateur d’image, qui ne laisse pas indifférent. Tapez le mot-clé correspondant et le cauchemar commence.

Si vous êtes un adepte des IA génératrices d’images, vous en avez peut-être entendu parler. Loab – prononcez Lobe – est un personnage fictif qui vous fait regretter d’avoir croisé son chemin. C’est une artiste suédoise, Supercomposite, qui a décidé de partager sa découverte sur Twitter.

Le cabinet des curiosités de Supercomposite

Loab est un personnage pour le moins… dérangeant. Représenté sous les traits d’une femme, d’âge moyen, son visage serait des plus banales, si ce n’était pour ses joues d’un rouge quasi brûlant et ses yeux creusés, presque morts. « J’ai découvert cette femme, que j’appelle Loab, en avril (ndlr : 2022) », écrit Supercomposite. « L’IA l’a reproduite plus facilement que la plupart des célébrités. Sa présence est persistante, et elle hante toutes les images qu’elle touche ».

C’est en « expérimentant » sur un générateur d’image que l’artiste est tombée sur ce visage. À noter que Supercomposite ne mentionne jamais l’IA responsable de la création. Un jour qu’elle demande à l’intelligence artificielle de trouver l’exact opposé d’une image, le générateur d’image lui renvoie donc ce visage un tant soit peu effrayant. Plus intriguée qu’autre chose, Supercomposite poursuit ses expériences et combine sa nouvelle trouvaille avec d’autres images. De fil en aiguille, les résultats se révèlent de plus en plus « gores » et « macabres », selon l’aveu même de l’artiste. À tel point, d’ailleurs, que celle-ci préfère éviter de partager certaines images sur son fil Twitter, notamment d’enfants démembrés et hurlants.

Quelle signification ?

Toutefois, au-delà des visions d’horreur, il convient de s’interroger sur la signification de Loab. Cet « accident statistique », selon les termes de Supercomposite, pourrait n’être que « le reflet de l’émergence d’une nouvelle forme de créativité ». C’est du moins ce qu’en pense le photographe Brenda Murphy, interrogé par Science Alert. « Je pense que c’est une œuvre d’art valable », précise-t-il. « Bien plus valable que de faire simplement une image d’IA particulière. Il y a beaucoup de réflexion, beaucoup d’expérimentation, beaucoup d’itérations ».

En définitive, Loab est plus qu’un simple personnage. En croisant toujours plus d’images, Supercomposite a fait de sa création une idée. Une représentation, certes terrifiante, d’une émotion, mais le concept est là. Reste que ceux qui désirent passer des nuits paisibles feraient tout aussi bien de ne pas croiser son chemin.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.