Google veut intégrer des radars dans ses objets connectés

Le géant de la Tech voudrait rendre ses appareils plus « intuitifs ».

« OK Google », c’est peut-être bientôt terminé. La firme de Moutain View considère que les interactions actuelles entravent trop le déroulement de la vie quotidienne. Qu’il s’agisse d’une phrase ou d’une interaction physique, les objets connectés requièrent tous cette forme d’activation. Alors, Google s’est mis en tête de repenser entièrement le système grâce à une technologie radar.

Développer une intelligence sociale

Dans un billet de blog, publié ce mardi 22 novembre, l’entreprise indique que ses équipes travaillent sur une technologie radar, baptisée Soli. « Le capteur radar utilise des ondes radio pour détecter la présence, le langage corporel et les gestes dans sa zone de détection », explique Google. Toutefois, un tel dispositif implique une activation constante et, donc, une possible atteinte à la vie privée. Sentant le coup venir, Google précise déjà que « le capteur radar n’est pas une caméra et ne peut pas identifier les personnes ».

En revanche, cette technologie est capable d’apprendre et de reconnaître certaines habitudes des utilisateurs. Concrètement, les ingénieurs de Google ont d’abord étudié « l’espace personnel », aussi appelés des « champs » des humains. À partir de là, les équipes ont analysé les interactions entre ces champs et imaginé que les appareils disposaient de leur propre espace. « Nous avons constaté que la quantité de chevauchement entre ces champs est un bon indicateur du niveau d’intérêt entre un utilisateur et un appareil ». En d’autres termes, la firme américaine cherche à développer ce qu’elle appelle « l’intelligence sociale » des objets connectés.

Dans les faits, cette intelligence sociale doit faciliter la vie des utilisateurs. Prenons un exemple simple : vous cuisinez en suivant une recette via un appareil qui utilise cette technologie. Vous vous détournez quelques instants pour faire autre chose, l’appareil réagit et se met sur pause. Puis, lorsque vous revenez vers votre tâche initiale, la recette reprend. Le tout, sans la moindre consigne verbale. Développer « un nouvel ensemble de modèles et de normes d’interaction lorsque l’informatique entrera dans le monde physique », c‘est cela, l’intelligence sociale selon Google.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.