Test – Commandos 3 HD Remaster : l’un des meilleurs RTS remis au goût du jour

Trois ans après le remaster mitigé de l’épisode 2, la franchise Commandos nous revient avec le troisième et dernier opus aux graphismes améliorés. Une référence du RTS mais qui accuse tout de même le poids des années.

De toutes les franchises de stratégie sur PC, Commandos est probablement de celles qui occupent le plus de place dans le cœur des joueurs de plus 20 ans. De 1998 à 2003, ce sont 4 épisodes, dont un add-on, qui sont venus plonger les joueurs dans des parties d’infiltration en pleine Seconde Guerre Mondiale. Si c’est le deuxième épisode de la saga qui a rencontré le plus de succès auprès de la presse et des joueurs, le troisième opus, Destination Berlin est ô combien important, puisqu’il est le dernier jeu de la franchise.

Et c’est sur cet opus que Raylight Games a été chargé de s’atteler ces derniers mois. Après un remaster complet mais légèrement daté du second épisode, c’est au tour de Destination Berlin d’être chouchouté et de ressortir avec un profond lifting visuel.

Ce lifting s’opère à plusieurs niveaux. Du côté des environnements notamment, avec des cartes moins pixellisées, aux textures plus lisses, mais également plus étendues. Les développeurs ont fait en sorte de repousser les vilaines limites noires de la carte pour permettre aux joueurs d’avoir un champ de bataille plus vaste encore. Certains effets, comme les explosions ou la pluie, sont plus réussis. La modélisation des personnages a enfin été revue et colle davantage aux techniques actuelles, même si l’on aurait apprécié des animations plus réalistes et moins robotisées.

C’est principalement dans les intérieurs que l’on remarque l’upgrade visuel.

C’est toutefois dans les environnements clos, comme les bâtiments, que l’on remarque la très nette mise à jour graphique, avec des effets de lumière très réussis et des textures plutôt jolies. Notons enfin que l’interface a été également revue. L’arrivée du 16:9 offre des menus plus aérés, mais également modernisés, avec quelques ajouts, comme la possibilité de sélectionner plus rapidement les commandos, fort bienvenus.

Côté bande sonore, les excellentes compositions originales sont de retour, auxquelles vient s’ajouter l’arrivée d’une VF très appréciable, quoiqu’un peu forcée et surjouée par moments, mais qui devrait ravir les francophiles. Les menus aussi sont traduits en français, ce qui manquait cruellement à l’épisode d’origine.

Le gameplay accueille l’une ou l’autre légère nouveauté. Outre l’arrivée d’un mode débutant pour faciliter, un tant soit peu, un gameplay extrêmement exigeant et ardu, on notera que le tutoriel a été ajusté pour se familiariser aux commandes. Des efforts ont ainsi été opérés du côté des développeurs pour rendre le titre le plus accessible possible, mais ne nous voilons pas la face : Commandos a toujours été l’une des licences les plus difficiles du jeu vidéo, et de simples tutoriel et mode débutant ne changeront pas la donne.

En mission, le constat reste à peu près le même que pour la précédente remasterisation de la franchise. Bien plus jouable sur ordinateur avec un clavier et une souris, Commandos 3 n’est évidemment pas adapté aux consoles et à la manette.

Les missions restent toujours aussi complexes que dans l’opus original.

En revanche, les missions n’ont pas bougé d’un iota et le gameplay est drastiquement le même que précédemment. Ce qui est d’ailleurs un problème, puisque pas adapté aux habitudes actuelles des joueurs. Certaines missions requièrent ainsi d’agir vite, comme la mythique bataille de Stalingrad, et tuer le sniper dans le temps imparti relève du parcours du combattant avec le gameplay d’époque.

Ainsi, ce remaster nous offre trop peu de nouveautés que pour justifier cet achat. Certes, il n’est vendu que 20€ et ravivera probablement la flamme des plus nostalgiques de l’ère de la stratégie sur PC du début du 21e siècle. Ceux qui découvriront la licence risquent d’être déçus, tandis que ceux qui possèdent encore l’original devraient clairement passer leur chemin.

Conclusion

Sorti en 2003, Commandos 3 s’était imposé comme un jeu de stratégie unique en son genre, de par sa faculté à vous mettre aux commandes d’un petit commando d’unités spéciales, en plein coeur des combats. Pas de guerre de grande envergure mais de petites escarmouches tactiques pleines de charme. Kalypso ressuscite la franchise avec un remaster du troisième volet qui a le mérite d’améliorer l’esthétique du jeu. Les visuels sont désormais plus propres et lisses, les personnages plus justes et les environnements, heureusement, moins pixellisés. C’est à peu près la seule principale nouveauté que nous avons à nous mettre sous la dent avec cette remasterisation, qui reste assez pauvre pour justifier un nouvel achat si vous possédez toujours le jeu original. On appréciera l’arrivée d’un doublage francophone et de la traduction des menus, mais également de quelques brèves nouveautés comme la sauvegarde automatique, un meilleur tutoriel et un mode débutant. Néanmoins, on sent malgré tout que Commandos 3 est sorti il y a trop longtemps que pour bénéficier d’un simple remaster. Le gameplay a pas mal vieilli, ce qui se ressent notamment dans certaines missions où il faut agir vite ou protéger une place forte. Les animations ne sont pas toutes jeunes non plus, et ne sont clairement pas à la hauteur des nouvelles modélisations. À 20€, l’achat de cette édition en HD de Commandos 3 ne semble pas justifié, sauf si vous avez la nostalgie d’une des plus grandes licences de la stratégie. Sinon, passez votre chemin.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.

Commandos 3 - HD Remaster

Gameplay 6.5/10
Contenu 7.5/10
Graphismes 5.0/10
Bande son 7.5/10
Finition 6.5/10
6.6

On aime :

Enfin une VF !

Des visuels plus propres et lisses

Un vrai RTS pur et dur

Désormais disponible sur consoles

Un mode débutant moins exigeant

On aime moins :

Un gameplay qui a plutôt mal vieilli

Des animations datées

Peu de nouveautés pour justifier l'achat