Nothing Phone : le smartphone rafraîchissant

Fraichement débarquée sur le marché des smartphones, la marque Nothing propose avec son Phone (1) un smartphone au design rafraîchissant, qui se distingue des autres appareils au premier coup d’œil. Mais est-ce vraiment suffisant pour séduire? 

La nouvelle marque crée par Carl Pei, l’un des cofondateurs de OnePlus, avait déjà séduit le public avec son premier produit, des écouteurs Bluetooth au design transparent, proposés à un tarif extrêmement compétitif. Avec son Phone (1), elle joue de nouveau la carte de la compétitivité avec un smartphone aux performances très convaincantes, vendu en magasin (et sur le web) au tarif de 469€ pour le modèle de base (8 Go de RAM et 128 Go de stockage).

La marque a choisi de se distinguer des autres avant tout au niveau du design. Son appareil reprend la forme des anciens modèles d’iPhone tout en adoptant un design “transparent” qui laisse apparaître certains éléments comme le chargeur à induction. Un design très sobre qui ne plaira toutefois pas à tous. D’autant plus que le fabricant a eu la très curieuse idée d’intégrer 900 miniled pour créer un “Glyph”, un système d’affichage des notifications qui illumine l’arrière du téléphone à chaque message reçu. C’est original, frais et ça devrait surtout plaire aux jeunes. Dans la pratique toutefois, tout le monde n’aimera pas non plus cette fonctionnalité.

Le dos du smartphone s’illumine à chaque notification.

Reste qu’on ne pourra pas lui reprocher d’être original. Clairement, le Phone (1) cible un public jeune, qui a envie de se distinguer. Le Glyph est clairement un gadget, mais un gadget qui a du style et qui résonnera auprès de certains utilisateurs.

Côté fiche technique, le Phone (1) s’en sort globalement très bien. Au vu de son prix (469€ pour le modèle de base), il est impossible d’être déçu. On retrouve tout de même 8 Go de RAM sous le capot, 128 Go de stockage (et même 256 Go pour seulement 30€ de plus!), un processeur Snapdragon 778G+, qui anime une interface fluide et assure en gaming également, les derniers standards de connectivité (Wifi 6, Bluetooth 5.3, 5G, NFC) et une batterie de 4500 mAh qui tient sans difficulté une grosse journée et se recharge de surcroit assez vite – sans atteindre toutefois les débits des appareils d’Oppo.

Deux petits points déçoivent toutefois. L’écran, tout d’abord, qui est pourtant bien un écran OLED 120Hz, capable d’afficher jusqu’à un million de couleurs, mais à la colorimétrie décevante. Si vous n’avez pas l’oeil, vous ne le verrez pas trop. Mais si vous aviez précédemment un appareil haut de gamme, vous serez sans doute un peu déçu du résultat affiché à l’écran. Les couleurs nous ont parues plus ternes que sur l’écran d’un OnePlus 10 Pro ou d’un Find X3 Pro par exemple.

Ses courbes rappellent celles de l’iPhone X.

Même déception au niveau de l’appareil photo frontal, qui, quel que soit le réglage était incapable d’égaler les performances d’un flagship à 1000€ et même d’un modèle comme le OnePlus Nord 2T, pourtant vendu 70€ moins cher. Les photos prises avec la caméra frontale affichent moins de détails, paraissent plus ternes et ont tendance à être carrément trop lissées. Heureusement, le constat est différent avec la caméra dorsale qui s’en sort beaucoup mieux.

Au dos de l’appareil, on retrouve un capteur principal de 50 mégapixels (f1.8), qui est épaulé par un capteur ultra grand angle de 50 mégapixels aussi (f2.2). Pas de triple capteur donc, contrairement à la plupart des produits vendus dans le commerce. Mais le résultat n’en reste pas moins très convaincant en portrait comme avec les panoramas. Le piqué est correct, l’appareil gère plutôt bien le contrejour, la colorimétrie est bonne. Bref, le Phone (1) passe le test sans sourciller, mais sans briller non plus face à des appareils à 1.000€.

Malgré ses petits défauts, le Phone (1) offre un excellent rapport qualité prix. Il se positionne aussi comme une bonne alternative au Nord 2T de OnePlus, que l’on considérait comme l’un des maitres-achat dans cette tranche de prix. Il s’en démarque par son écran plus grand (6,55″ contre 6,43″) et son design plus audacieux. Le 2T a toutefois deux avantages sur lui : une partie selfies beaucoup plus réussie et la charge rapide 80W. A vous donc de voir ce qui compte le plus à vos yeux…

Côté interface, il convient toutefois de préciser que Nothing a choisi un style très sobre, qui ne plaira clairement pas à tous. C’est de l’Android 12 Stock, avec toutefois un menu supérieur très particulier au niveau du design, et très peu de fonctionnalités additionnelles. Quelques vidéos sur le web devraient vous en dévoiler plus sur ladite interface et confirmer ou effacer vos craintes.

Fiche technique: Nothing Phone (1)

469 €

  • Ecran
    6,55"
    2400x1080 pixels
    120Hz
    OLED
  • Processeur
    Qualcomm Snapdragon 778G+
    CPU 8 cœurs
    8 Go RAM
  • Batterie
    4.500 mAh
  • Connectivité
    5G
    WiFi 6
    Bluetooth 5.2
    NFC
  • Caméra frontale
    16MP f2.45
    Vidéo stabilisée FHD 30FPS
  • Caméra
    Capteur principal 50MP f1.8
    Capteur ultra grand-angle 50MP f2.2
    Vidéo stabilisée 4K 30FPS
    Vidéo stabilisée FHD 60FPS
  • Stockage
    128 Go
  • Charge
    USB-C
    Charge rapide 33W
    Charge sans-fil 15W
    Charge inversée 5W
  • Système d'exploitation
    Android 12

Les + :

  • Un design rafraîchissant et vraiment différent
  • L’écran 120 Hz
  • Le glyphe, un élément distinctif
  • De bonnes performances en photo
  • Un bon rapport qualité/prix
  • Solide pour le gaming
  • Une bonne autonomie

Les – :

  • Les couleurs de l’écran
  • Les selfies, de qualité décevante
  • Pour beaucoup, le glyphe sera finalement un simple gadget
  • L’interface “Nothing” ne plaira pas à tous
  • La charge rapide 33W, un peu décevante

Alors, on craque?

Pour ses débuts sur le marché des smartphones, la marque Nothing frappe fort avec un appareil performant, offrant un très bon rapport qualité / prix. Certes, le Phone (1) ne se distingue des autres smartphones que par son design – qui ne plaira d’ailleurs pas à tous -, mais il a pour lui une fiche technique très solide. Les plus jeunes tomberont sans doute sous le charme du glyphe, 900 miniled qui s’allument à chaque notification pour avertir le propriétaire du smartphone d’une notification, et de son design transparent. Côté photo, le Phone (1) s’en sort également très bien. Sauf pour ce qui est des selfies. A quelques petits détails près, l’expérience est donc plutôt convaincante. Attention toutefois, la sobriété de l’interface ne plaira clairement pas à tous les utilisateurs… 

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.