Crédits : LUDOVIC MARIN / AFP

Le métro parisien sera le premier d’Europe équipé en 5G

Ligne 15 parisienne devrait entrer en service à la fin 2025. Ce sera le premier métro européen entièrement équipé de la technologie 5G.

Dans les souterrains exigus exploités par les métros, faire passer les câbles, installer les émetteurs et surtout les équipements techniques des opérateurs sont des missions conséquentes et jugées impossibles jusqu’à peu à Paris. Et ce, pour des raisons de place et des problèmes d’évacuation de chaleur. À Paris, la couverture 4G sur l’ensemble de la ligne est arrivée avec huit ans de retard. Mais la tendance pourrait s’inverser, puisque les nouvelles lignes de la capitale devraient être les premières intégralement couvertes en 5G en Europe.

Une connexion ultra-rapide

La connectivité est l’un des principaux points d’honneur du projet du Grand Paris Express, un futur réseau de transport de 200 km. Il est actuellement en cours de construction autour de Paris et réunit les quatre nouvelles lignes 15, 16, 17 et 18. Concrètement, le réseau ferré reliera le Pont de Sèvres à Noisy-Champs. D’après les dernières annonces, celui-ci sera doté d’une infrastructure de téléphonie mobile et la Société du Grand Paris a attribué les premiers lots récemment.

C’est ainsi que l’espagnol Cellnex se chargera du déploiement d’antennes sur les lignes 16 et 17. L’objectif est d’offrir “une connectivité continue et optimale – voix et data – quel que soit l’opérateur mobile, dans toutes les stations et tunnels”. Et ce, dès l’entrée en service des lignes qui commencera fin 2024. En clair, la ligne 15 doit entrer en service à la fin 2025. De son côté, Totem, la filiale du groupe Orange, assume un contrat d’équipement et d’exploitation de la ligne 15 Sud. Pour Totem, les investissements sont évalués à 10 millions d’euros et l’appel d’offres de la ligne 18 vient d’être lancé.

Des voyages ultra-connectés

Pour réaliser ses objectifs, Totem prévoit de placer un millier d’équipements radio. Et ce, dans les 16 stations et sur le long des 33 km de la ligne 15 Sud. Par “équipements radio” il faut comprendre “plus d’un millier de routeurs 5G”, fournis par Solid, un équipementier sud-coréen. Une antenne bidirectionnelle sera implantée tous les 400 mètres dans les tunnels.

Ainsi, grâce aux équipements installés dans les tunnels, dans les gares et dans les couloirs, les voyageurs pourront utiliser leur téléphone. Et ce, sans perdre le service quand ils entrent ou sortent du métro, ou lorsqu’ils passent dans un tunnel, peu importe leur opérateur. En effet, les quatre opérateurs français, à savoir Bouygues, Free Mobile, Orange et SFR seront locataires de cet équipement.

Les travaux débuteront l’année prochaine. À noter que ces investissements ne seront pas possibles sur les anciennes lignes. Dès le départ, les initiateurs du projet ont pensé les nouvelles lignes pour qu’elles intègrent du réseau mobile. Les anciennes lignes, elles, ont vu le jour avant l’invention du téléphone mobile. Autrement dit, leur plan de construction ne permet pas l’exploitation de ce réseau nouvelle génération.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.