Crédits : Lalo

Une app pour se remémorer les proches défunts

L’application Lalo offre un espace numérique privé pour se souvenir et préserver les souvenirs des êtres chers disparus. Actuellement, l’application est gratuite. L’interface est sans publicité et Lalo est disponible sur Android et iOS. En effet, l’application est sortie de sa phase bêta fermée qui comptait environ 600 utilisateurs.

La startup Lalo, basée à Seattle, a lancé une application axée sur la technologie de la mort. Elle offre un espace intime pour se souvenir des êtres chers disparus. Et ce, en préservant les souvenirs à l’aide de vidéos, de photos et de textes gratuits.

Lalo est le fruit de l’imagination de Juan Medina. Ce dernier a travaillé pendant plus de huit ans chez Amazon et l’idée de cette application a germé en 2003 lorsque sa femme lui a demandé des nouvelles de son défunt père. C’est à ce moment-là qu’il s’est rendu compte que les histoires et les souvenirs le concernant s’étaient perdus ou éparpillés entre amis et famille. Lalo est d’ailleurs le surnom du père de Medina, confie le créateur à TechCrunch.

Un espace intime et protégé

Une fois téléchargée, Lalo guide les utilisateurs pour créer un parcours personnalisé afin de stocker les souvenirs des personnes décédées pour eux-mêmes ou pour leurs proches. L’application fonctionne comme un album numérique dans lequel l’utilisateur inscrit et créé un espace intime pour partager ses souvenirs. Il peut inviter ses amis et sa famille à collaborer. Les collaborateurs peuvent ajouter gratuitement des vidéos, des photos, du texte et des notes vocales. Une fois qu’il a créé son espace, l’utilisateur peut ajouter autant de personnes qu’il le souhaite avec une option d’invitation seulement. À terme, Lalo espère rendre le contenu plus partageable et accessible aux membres de la famille.

Lalo est un réseau privé. Côté données personnelles, l’application garantit que toutes les informations personnelles des proches sont sûres et sécurisées. De plus, les utilisateurs peuvent demander la suppression de leurs données à tout moment et l’interface est sans publicité et des données appartenant à l’utilisateur. Sur son site Web, Lalo affirme qu’il respecte “les lois sur la protection de la vie privée et les exigences en matière de données dès le début, et non pas comme une réflexion réglementaire après coup”.

Une future formule payante

À noter que, dans le futur, Lalo prévoit de faire payer 25 dollars par an pour donner accès à un espace de stockage plus important. La version gratuite continuera néanmoins d’être disponible. Les publicités seront toujours absentes de l’application et les données sur les utilisateurs protégées. “Je ne suis pas là pour profiter de la perte des gens, et il y a certaines choses que nous ne ferons pas. Cela a été un défi avec certains investisseurs“, a déclaré Juan Medina à TechCrunch.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.