Pourquoi les boites noires sont… rouges

Contrairement aux idées reçues, les boites noires des avions ne sont pas noires, mais rouges…

Tout le monde le sait, les avions embarquent aujourd’hui tous des boites noires, des dispositifs qui enregistrent tout un tas d’informations sur un vol, comme les paramètres de vol mais également les conversations des pilotes. Ces boites noires sont conçues pour résister aux chocs, de sorte à ce que les enquêteurs puissent investiguer un crash en cas d’accident, et ainsi découvrir la vérité au sujet d’une panne par exemple.

Ces boites sont généralement placées à l’arrière d’un avion, tout simplement parce que c’est généralement la partie qui encaisse le moindre choc en cas de crash. Les données enregistrées dans ces boites noires sont protégées par trois couches de matériaux qui sont capables de complètement absorber le choc. Elles peuvent résister à des incendies et une température de 1100 degrés Celsius.

En cas de crash, une balise se déclenche et un signal est émis toutes les secondes pendant une durée de 30 jours, avec une portée d’environ 2 kilomètres. C’est ce qui permet aux secouristes de retrouver l’épave d’un avion dans une région reculée.

Pour être facilement identifiables, ces boites noires sont généralement peintes en rouge, voire en orange, et affichent des bandes réfléchissantes de couleur blanche.

Elles tiennent leur nom du fait qu’à l’origine les premiers enregistreurs de vol se basaient sur des photographies des instruments de vol. Étant donné la sensibilité à la lumière des pellicules des photographies, celles-ci étaient enfermées dans des chambres noires hermétiques. Le système a évolué, mais le nom est resté.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.