alexander-sinn-KgLtFCgfC28-unsplash

Qui sont les « Tinder Swindlers »

“The Tinder Swindlers” est le nouveau documentaire Netflix. Il est sorti sur la plateforme le mercredi 2 février 2022.

Entre 2017 et 2019, l’Israélien Shimon Hayut, alias Simon Leviev, a escroqué des femmes rencontrées sur l’application de rencontre Tinder. Il les a arnaqués pour près de 10 millions de dollars.

Un documentaire, plusieurs arnaques

Le documentaire The Tinder Swindlers (l’Arnaqueur de Tinder) raconte l’histoire d’un groupe de femmes qui ont toutes rencontré une personne, Shimon Hayut, sur Tinder.

À savoir que, sur la plateforme, il empruntait le nom “Simon Leviev”. Ainsi, il se métamorphosait en fils du milliardaire russo-israélien et magnat du diamant, Lev Leviev. L’ensemble de cette mascarade a été possible grâce à de faux assistants et partenaires de service.

Un arnacœur professionnel

Simon Leviev rencontrait ses victimes sur l’application de rencontre Tinder. Pour les inciter à lui offrir l’argent, il les comblait d’abord de cadeaux et de voyages. Concrètement, il les amadouait avec des rendez-vous à destination en jet privé, des repas coûteux et des hôtels cinq étoiles. Pour financer cela, à la manière d’un système de Ponzi, l’arnaqueur utilisait tout simplement l’argent qu’il avait extorqué à ses ex-victimes.

Une fois la “relation” entamée et un climat de confiance installé, Simon Leviev finissait par demander des prêts à la femme avec qui il était. Pour plus de crédibilité, l’escroc prétendait être menacé par des “ennemis” qui, selon lui, cherchaient à le blesser.

Cette arnaque a rapporté à Shimon Hayut plus de 10 millions de dollars. Il a finalement été arrêté en 2017, mais n’a passé que cinq mois en prison pour bonne conduite. Depuis, il se serait lancé dans le conseil aux entreprises, l’immobilier et le bitcoin.

Des histoires vraies

En Belgique, à l’occasion de la Saint-Valentin, le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne et la secrétaire d’État à la Protection des consommateurs Eva De Bleeker sonne l’alerte face aux “arnaqueurs de Tinder” et aux autres formes de fraude en ligne par le biais d’applications de rencontre.

“La fraude à l’amitié reste une forme d’escroquerie très répandue, les fraudeurs devenant de plus en plus créatifs et vicieux, et les victimes perdant de plus en plus d’argent”, indique le site de la secrétaire d’État. Pour rappel, la fraude à l’amitié est le phénomène par lequel les fraudeurs gagnent la confiance des personnes qu’ils rencontrent en ligne.

Des cœurs qui rapportent gros

Les trois cas présentés dans le documentaire Netflix ne sont pas isolés. En effet, la secrétaire d’État Eva De Bleeker rapporte que l’année dernière, rien qu’en Belgique, 1.781 cas d’amitiés frauduleuses ont été signalés. Un nombre en augmentation pour la deuxième année consécutive, qui montre que la pratique continue de prendre de l’ampleur. La crise du coronavirus a sûrement amplifié le phénomène, puisque le nombre de signalements est passé de 718 en 2019 à 1.317 signalements en 2020.

Ses autorités américaines, les arnaques aux sentiments ont généré 304 millions de dollars en 2020.

Comment réagir ?

En tant que victime, il faut d’abord rompre toute communication et tout contact. Tout en n’oubliant pas de noter toutes les informations disponibles à propos de l’arnaqueur.

Ensuite, il est possible de signaler la fraude sur pointdecontact.belgique.be. Le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne ajoute qu’il est important de toujours déposer une plainte auprès de la police.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.