Attention, une nouvelle arnaque s’installe dans les parcmètres

Aux États-Unis, la police signale qu’elle a découvert de faux codes QR collés sur des parcmètres publics.

La police de plusieurs villes américaines recommande aux habitants de ne pas payer leur stationnement à l’aide des codes QR apposés sur les parcmètres. En effet, ces codes ont été générés et collés par des escrocs.

Une affaire d’autocollants

L’information a été révélée par Overspill et vérifiée par un dossier publié par le site d’information local Click2Houston. Les forces de police d’Austin et de San Antonio ont découvert des codes QR codes frauduleux collés sur des parcmètres. Pour la petite histoire, la ville d’Austin a vérifié ses parcmètres après avoir été informée d’une arnaque aux codes QR par des fonctionnaires de San Antonio. Ces derniers avaient recensé plus de 100 parcmètres portant des autocollants frauduleux, à la fin du mois de décembre.

 Comment un code QR peut-il être frauduleux ?

Les codes QR sont des codes-barres bidimensionnels capables de stocker des informations. “QR” correspond à l’abréviation de “Quick Response” (“réaction rapide”). Une fois scanné, ce code redirige l’utilisateur vers un URL bien défini. Par exemple, dans cette affaire, l’un des principaux QR frauduleux renvoie les usagers vers un site Web promettant un “stationnement payant rapide”.

La page Web liée au code QR fait ensuite semblant d’accepter le paiement correspondant à la période de stationnement. L’argent de l’usager finissait finalement dans le compte en banque des escrocs.

Comment réagir ?

Pour éviter ce type d’escroquerie, les recommandations sont simples. Tout d’abord, il est conseillé de payer son stationnement depuis l’application smartphone dédiée, ou en espèces. Ensuite, il faut toujours vérifier l’URL du site proposé par un code QR, un mail, un SMS ou encore une alerte. Cela est valable pour éviter toute sorte de piratage.

Par ailleurs, les forces de l’ordre conseillent à toute personne ayant saisi ses données de carte bancaire sur ces tels sites Web de signaler un dossier à la police et de faire opposition.

 

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.