Philips mise sur le premium pour ses écouteurs “Hi-Res”

Saturé, le marché des écouteurs accueille toutefois régulièrement de nouveaux acteurs. Après OnePlus et LG, c’est au tour d’un autre géant du tech de nous livrer sa vision de l’audio mobile.

A l’inverse de ses concurrents, Philips est présent depuis longtemps déjà sur le marché de l’audio, avec d’excellents casques à réduction de bruit active notamment. Avec ses Fidelio T1, le constructeur espérait assez naturellement surfer sur la dernière tendance du moment : les écouteurs sans fil. Sans surprise, il a choisi de miser sur le premium, avec un modèle très élégant mais également coûteux, facturé 300€ environ.

Au premier contact, difficile de ne pas être séduit par la proposition. Les écouteurs de Philips arborent un design très premium, avec un boitier en métal brossé et une jolie finition en cuir d’Ecosse, et des oreillettes massives mais extrêmement réussies, visuellement. Côté audio, Philips promettait également du premium, et on n’est pas déçu avec le support du codec Bluetooth LDAC, qui entrouvre les portes de l’audio haute-résolution, jusqu’à 24 bits/96 kHz. Concrètement, vous pourrez donc streamer des morceaux en haute résolution depuis une plate-forme qui propose des abonnements HiRes, comme Tidal par exemple. Et de ce point de vue là, le pari est réussi. La balance sonore est excellente entre les aigus et les graves. Le son paraît très naturel et n’est pas trop accentué sur les basses, comme c’est le cas avec de nombreux modèles grand public. De façon générale, discrétion et naturel sont les termes qui qualifieraient le mieux l’audio. En ce sens, ils se distinguent des autres modèles grâce à une technologie unique. Ils n’embarquent pas un seul transducteur, mais deux. L’un sert aux mediums et graves, l’autres aux mediums et aigus.

Là où on est déçu en revanche, c’est au niveau de l’isolation sonore passive, qui est tout simplement inexistante. L’isolation active fonctionne un peu mieux, mais on est très loin du niveau de qualité des derniers écouteurs de Sony, notamment.

La véritable déception vient toutefois du micro, d’une qualité absolument médiocre. A plusieurs reprises, nos interlocuteurs nous auront fait répéter des segments complets de phrase, en intérieur comme en extérieur. Si vous utilisez souvent vos écouteurs pour passer des appels, les T1 ne seront donc pas forcément le choix le plus avisé…

Leur taille proéminente n’en fait pas non plus des écouteurs très confortables à porter. Tout dépend bien sûr de votre oreille, mais dans notre cas, les écouteurs avaient clairement tendance à tomber un peu trop facilement. La bonne nouvelle, c’est qu’ils sont livrés avec divers embouts. La mauvaise, c’est qu’au vu de leur taille, cela n’a finalement que peu d’importance. Les écouteurs ne sont vraiment pas évidents à porter au quotidien. On oubliera donc, notamment, la pratique sportive.

Inversément, les Fidelio T1 excellent dans certains domaines. Niveau autonomie tout d’abord, on atteint les 9 heures avec l’annulation active, et jusqu’à 25 heures avec le boitier. Beaucoup plus que la plupart des modèles vendus dans le commerce. Les T1 embarquent également quelques fonctionnalités plus évoluées, comme le Bluetooth multipoint, qui permet de les connecter à plusieurs appareils simultanément. On retrouve également des commandes tactiles et de la personnalisation, via l’application mobile. Rien toutefois de révolutionnaire à l’horizon.

Comme nous l’avons dit plus haut, Philips tire parti de son expertise et cible clairement un public d’audiophiles avec ce produit. Ses écouteurs se démarquent des autres modèles par la fidélité de leur son, leur technologie unique sur le marché et leur design très quali. Il est vraiment regrettable que le constat soit entaché par quelques errances, notamment au niveau du micro, car clairement, les T1 avaient de quoi se faire une place aux côtés des plus grands.

Les + :

  • Une finition premium très réussie
  • La qualité audio, vraiment “HiRes”
  • Le Bluetooth multipoint, qui permet l’usage en simultané avec plusieurs appareils
  • Un joli boitier
  • Une solide autonomie : 9h environ, avec annulation active

Les – :

  • Un confort moyen / une mauvaise tenue dans les oreilles
  • La qualité médiocre du micro
  • L’isolation sonore passive
  • Pas adaptés à un usage sportif