© Unsplash

Twitter ferme 3.500 comptes de propagande gouvernementale

Ces comptes menaient des opérations de manipulation et de propagande pour le compte de gouvernements.

Twitter prend de plus en plus de mesures contre les utilisateurs et les bots qui diffusent de la propagande gouvernementale. La société a annoncé cette semaine avoir supprimé environ 3.500 comptes qui menaient des opérations de manipulation et de propagande au profit des gouvernements de différents pays.

2.000 de ces comptes relayaient le discours officiel du Parti communiste chinois sur le traitement discriminatoire du peuple ouïghour, une minorité musulmane qui compterait près d’un million de membres détenus dans des camps de travaux forcés, selon les organisations de défense des droits de l’homme. Une centaine d’autres comptes de ce type étaient liés à une entreprise proche du gouvernement de la province chinoise du Xinjiang, située au nord-ouest de la Chine, où vivent la plupart des Ouïghours.

Les autres comptes fermés ont favorisé l’action des autorités gouvernementales au Mexique, en Russie, en Tanzanie, en Ouganda et au Venezuela. « Dans la plupart des cas, les comptes ont été fermés en raison de diverses violations des règles de notre plateforme contre la manipulation et le spam », détaille Twitter dans un communiqué.

Le comité de modération de la plateforme Twitter a également annoncé le lancement d’un consortium sur les questions de modération pour sa plateforme. Il réunira des universitaires, des ONG, des journalistes et des membres de la société civile. Le réseau social a précisé qu’il n’exercerait aucun contrôle sur les sujets de recherche ni sur les conclusions de ce groupe d’experts. Son ouverture est prévue pour début 2022.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.