La banque Argenta poursuivie par des victimes de phishing

Une trentaine de victimes de phishing se sont regroupées pour déposer conjointement leurs dossiers contre la banque Argenta qu’ils accusent de ne pas avoir été suffisamment réactive.

Depuis quelques années, le nombre de tentatives de phishing n’a cessé d’augmenter. Pour parvenir à piéger leurs victimes et récupérer leurs données personnelles ou leur argent, les faux sites deviennent de plus en plus crédibles et efficaces. À tel point que le nombre de plaintes n’a lui non plus cessé d’augmenter.

Une trentaine de victimes de phishing, ayant perdu au cumulé plus de 600.000€ ont lancé conjointement des procédures pour réclamer des indemnités à leur banque Argenta, qu’ils estiment être en partie responsables. Ils reprochent à l’institution de ne pas avoir réglé correctement et suffisamment rapidement les problèmes d’escroquerie en ligne. Il ne s’agit pas d’un recours collectif, mais bien du dépôt conjoint d’une trentaine de dossiers individuels.

Les plaignants affirment qu’ils ont suivi toutes les étapes demandées par la banque pour introduire une plainte pour ce type de dossier, mais que la banque les a ignorés à de multiples reprises et qu’elle aurait toujours répondu qu’il s’agissait de la responsabilité des clients.

Les plaignants s’appuient également sur un rapport du médiateur des finances Ombudsfin, qui règle notamment les conflits entre les particuliers et les banques. Ce rapport indique que la banque Argenta réagissait trop lentement aux signalements de phishing et était difficile à joindre en dehors des heures de bureau. La situation a toutefois changé depuis ce rapport, puisque le service client de la banque est désormais disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 pour les signalements de phishing et de fraude.

De son côté, Argenta a déclaré qu’elle collaborerait au déroulement de cette procédure collective, mais rappelle que le phishing est un problème de plus en plus répandu : « Toutes les institutions financières, dont Argenta, attirent l’attention sur ce problème dans toutes ses composantes. Argenta prend constamment des mesures techniques en vue de prévenir le phishing. »

Ce n’est pas la première fois qu’une banque est poursuivie pour ce type de fait. En juin dernier, la banque KBC a été condamnée à rembourser plus de 32.000 euros à des clients victimes d’escroquerie en ligne. La banque a indiqué qu’elle estimait que ses clients auraient dû remarquer qu’il s’agissait d’une arnaque, mais le juge a estimé que ce n’était pas le cas. La banque KBC a fait appel de cette décision.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.