Le nombre d’abonnés à Disney+ a explosé, mais l’engouement commence à diminuer

Disney+ dépasse aujourd’hui les 118 millions d’abonnés, mais le rythme de croissance n’est plus ce qu’il était autrefois.

Dans le marché très concurrentiel des services de streaming vidéo, il est difficile de se faire une place. Deux ans après son lancement le 12 novembre 2019, Disney+ est toutefois parvenu à s’imposer face à Netflix ou à Prime Video grâce à des séries à succès comme The Mandalorian.

Depuis son lancement, le service a connu une belle progression, mais des premiers signes de fatigue commencent à se faire ressentir. Durant le troisième trimestre 2021, Disney+ a gagné 2,1 millions d’abonnés, portant son total à 118 millions. Le chiffre peut paraitre impressionnant, mais il reste loin des performances de Netflix qui cumule près de 214 millions d’abonnés. Les investisseurs ont ainsi été déçus par les performances de la plateforme, car ils espéraient un minimum de 125 millions d’abonnés sur la même période.

Bob Chapek, le dirigeant du groupe californien a toutefois déclaré qu’il restait confiant : « Je veux rappeler que nous restons déterminés à atteindre nos buts sur le long terme. Nous pensons que nous sommes sur la bonne trajectoire pour parvenir aux objectifs annoncés l’année dernière, à savoir entre 230 et 260 millions d’abonnés payants à Disney+ dans le monde d’ici à la fin de l’année fiscale 2024. »

Le service a su profiter de la pandémie pour s’inviter dans un grand nombre de foyers, mais les restrictions sanitaires ont fortement limité la production de nouveaux contenus, un élément vital pour attirer de nouveaux abonnés et garder les anciens. « Nous ne sommes qu’à la deuxième année et l’appétit pour de nouveaux contenus sur le service est extraordinaire. Mais quand il y a une pandémie en même temps et que vous devez interrompre la production, ce n’est pas une bonne combinaison », regrette Bob Chapek.

Les investisseurs ont également pointé une baisse du revenu mensuel moyen par abonné. En un an, ce dernier a baissé de 9 %, atteignant 4,12 dollars. L’entreprise a imputé cette baisse aux abonnements moins chers de certains pays comme l’Inde ou l’Indonésie.

Pour tenter d’attirer un nouveau public et relancer sa progression, Disney+ a lancé une offre d’essai à 2 dollars pour le premier mois, qui passe ensuite à 8 dollars par mois. Les fêtes de fin d’années devraient également être pour beaucoup l’occasion de rattraper leur retard sur quelques films et séries proposées par le service. Disney+ devra cependant parvenir à proposer davantage de contenus attractifs si l’entreprise souhaite atteindre ses objectifs.