Une première voiture volante vient d’être certifiée au Japon

Les voitures volantes pourraient commencer à décoller à partir de 2025 au Japon.

Les projets de voitures volantes se multiplient ces dernières années et chacun des constructeurs impliqués se bat pour être le premier à mettre sur le marché son eVTOL, un véhicule électrique à décollage et à atterrissage verticaux.

La société japonaise SkyDrive pourrait bien remporter cette course et être la première à mettre en circulation sa voiture volante. SkyDrive a en effet obtenu le premier certificat de sécurité pour ses voitures volantes eVTOL au Japon, ce qui lui permettra de les commercialiser à partir de 2025.

Le certificat a été délivré par le ministère du Territoire, des Infrastructures, des Transports et du Tourisme (MLIT). Il atteste de la sécurité du véhicule. Des tests rigoureux ont appliqué pour tester la résistance et les capacités de vol de l’avion, tandis que la société a également dû soumettre une grande quantité de données et de plans de fabrication liés au concept.

À ce jour, c’est la première fois que cet agrément est accordé à une voiture volante au Japon. Dans un communiqué, la société indique que ce certificat garantit que « la conception, la structure, la résistance et les performances répondent aux exigences de sécurité et d’environnement nécessaires ».

Une voiture volante de petite taille

La voiture volante électrique eVTOL de SkyDrive s’appelle « SD-03 ». Elle a effectué avec succès une démonstration de vol avec un pilote en août 2020.

La SD-03 possède un seul siège. Elle est propulsée par huit hélices dans une formation de quadrirotor, ce qui la fait ressembler à un gros drone habité. Son autonomie est d’ailleurs très proche de ses cousins, puisqu’elle ne dispose que d’environ 10 minutes de temps de vol. Sa vitesse maximale est quant à elle de 48 km/h.

Avec cette certification de sécurité, SkyDrive espère désormais proposer ses véhicules comme service de taxi volant d’ici 2025, mais la société indique que le travail n’est pas terminé. La voiture doit encore être améliorée avant sa sortie : « Nous continuerons à travailler en partenariat étroit avec le gouvernement et le MLIT pour achever le développement d’une voiture volante totalement sûre et fiable. Notre objectif est de développer le plus petit modèle de voiture volante au monde, d’environ 2 mètres de haut, 4 mètres de large et 4 mètres de long. »

À terme, la société souhaite atteindre une vitesse de 64 km/h et une durée de vol de 30 minutes avec son eVTOL. Elle a également pour objectif de déployer un modèle commercial biplace.