Facebook veut intéresser les jeunes grâce à de nouveaux projets

Grâce au metaverse et aux vidéos Reels, Facebook espère bien attirer plus de jeunes adultes sur sa plateforme car ils y sont de moins en moins nombreux.

Si Facebook a toujours la cote auprès des plus de 55 ans, ce n’est plus vraiment le cas auprès des jeunes de 18 à 29 ans, qui lui préfèrent souvent TikTok. Le groupe désire changer la donne et, pour ce faire, déploie de nouveaux projets dans le but de redynamiser son réseau social principal. C’est ce qu’a révélé Mark Zuckerberg dans un communiqué partageant les bons résultats de l’entreprise lors de ce trimestre.

Un investissement important dans le metaverse

L’un des progrès concerne le metaverse, c’est-à-dire un univers numérique mêlant réalité virtuelle et réalité augmentée. Et Facebook met les petits plats dans les grands puisque 10 milliards de dollars devraient être investis dans ce projet cette année. Et, selon Mark Zuckerberg, ce n’est qu’un début : les sommes dépensées par la suite devraient être encore plus conséquentes car il affirme que cette innovation représente l’avenir des médias sociaux. Le patron de Facebook a aussi énoncé clairement son ambition quant au nombre d’utilisateurs : « Notre objectif est d’aider le metaverse à atteindre un milliard de personnes ».

Des vidéos pour concurrencer TikTok

Face à la menace TikTok, Facebook a créé il y a plusieurs mois les vidéos Reels sur Instagram qui se basent exactement sur le même principe : des formats très courts, plus ou moins inventifs, comportant des chorégraphies, des anecdotes ou autres, à partager avec sa communauté ou ses amis.

Mark Zuckerberg explique : « Nous prévoyons également d’apporter des changements importants à Instagram et Facebook au cours de la prochaine année pour nous pencher davantage sur la vidéo et faire de Reels une partie plus centrale de l’expérience ». Il a tout de même voulu rassurer les utilisateurs moins adeptes de ce type d’outils : cette évolution se fera sur du long terme et pas en quelques mois.

Il reste maintenant à observer si ces changements seront bénéfiques et s’ils auront un réel impact sur l’âge des utilisateurs de Facebook. Espérons aussi qu’ils ne dénaturent pas trop le réseau social et ne déplaisent pas aux fidèles de la plateforme.