Blue Origin dévoile sa future station spatiale

Développée conjointement par des entreprises privées, elle accueillera des astronautes, mais également des touristes spatiaux fortunés.

Blue Origin, l’entreprise de Jeff Bezos, a annoncé son intention de construire une station spatiale en partenariat avec Sierra Space, Boeing, Redwire Space, Genesis Engineering Solutions et Arizona State University. Elle se dénommera « Orbital Reef » ou « récif orbital » en français.

L’entreprise ambitionne de rendre cette station opérationnelle durant la seconde moitié de cette décennie. Elle est présentée comme un « parc d’activités » dans l’espace. Elle sera accessible à tous, même aux touristes… à condition qu’ils en aient les moyens.

L’ère des stations spatiales commerciales

Bien que la NASA souhaite prolonger la durée de vie de la Station spatiale internationale jusqu’en 2028 au moins, elle prendra tôt ou tard sa retraite. L’ère des stations spatiales commerciales, construites par des entreprises privées et non financées par des gouvernements, commencera alors.

La station accueillera des scientifiques et des touristes.

La NASA passera à ce moment de « propriétaire » à « locataire ». Orbital Reef accueillera des astronautes de l’agence spatiale américaine et d’autres pays, ainsi que de touristes spatiaux. La station sera composée de plusieurs modules et pourra accueillir jusqu’à 10 personnes.

Une collaboration internationale

Les modules seront lancés dans l’espace par la fusée « New Glenn » de Blue Origin, qui sera chargée de la fabrication de certains modules. Sierra Space construira d’autres modules et fournira le vaisseau spatial « Dream Chaser » qui servira à amener des personnes et du matériel à la station. D’autres modules seront construits par Boeing. Ce dernier fournira également le vaisseau spatial « Starliner ».

Le module de base d’Orbital Reef.

Redwire Space de son côté, s’occupera de la recherche en microgravité et des opérations de fret, tandis que Genesis Engineering Solutions proposera un vaisseau spatial monoplace pour des excursions touristiques spatiales. Enfin, l’Arizona State University dirigera un consortium d’universités qui gérera les expériences scientifiques.

« Depuis plus de soixante ans, la NASA et d’autres agences spatiales ont développé des vols spatiaux orbitaux et des habitations spatiales, nous préparant au décollage des affaires commerciales au cours de cette décennie », a déclaré Brent Sherwood, vice-président principal des programmes de développement avancé pour Blue Origin. « Nous élargirons l’accès, réduirons les coûts et fournirons tous les services et commodités nécessaires pour normaliser les vols spatiaux. Un écosystème commercial dynamique se développera en orbite terrestre basse, générant de nouvelles découvertes, de nouveaux produits, de nouveaux divertissements et une prise de conscience mondiale. »