Une startup belge accompagne ses clients dans le développement de leur stratégie data

Il y a quelques mois, quatre Belges ont lancé Human37. En conciliant l’humain et la technologie, la start-up propose d’accompagner ses clients dans la définition et le développement de leur stratégie data. 

Glenn Vanderlinden, Julien De Visscher, Vincent Crochet et Maxime Vandenbussche ont lancé Human37 il y a seulement quelques mois. “Nous avons constaté que beaucoup d’entreprises collectent des données parce qu’on leur dit que c’est important, mais très peu d’entre elles utilisent vraiment ces data pour enrichir l’expérience de leurs utilisateurs” remarque Julien Visscher, le directeur.

L’objectif de la “Customer Data Strategy Agency” est d’accompagner ses clients dans l’amélioration de leur expérience utilisateurs et dans leur développement. Pour cela, Human37 a développé une série de produits et d’expériences “online et offline”.

L’humain et la technologie, deux piliers

“Notre réflexion et nos services sont basés sur l’intelligence artificielle, mais sans l’humain, la technologie ne sert à rien”, insiste Julien. Selon lui, l’outil technologique doit être pris en main, utilisé et optimisé. Une mise en perspective des objectifs de l’entreprise cliente ne peut être optimale “que grâce à l’œil et à l’intelligence humaine”. Le nom de la start-up reflète d’ailleurs cette philosophie. “Human”, pour le côté humain, “37” en référence à Alpha Go, la première intelligence artificielle qui a battu un humain au célèbre jeu de go.

Deux piliers guident la mission des quatre fondateurs. D’un côté, la réflexion et la mise en place d’une “infrastructure data”, de l’autre, l’utilisation de ces données pour développer de meilleures expériences clients. Human 37 propose un service personnalisé pour chacun de ses clients.

Améliorer l’expérience client

Pour illustrer ces deux piliers, Julien raconte son expérience sur Zalando. Une fois connecté sur le site de vente en ligne, il décide d’ajouter une chemise dans son panier. Quelques secondes plus tard, une notification lui indique qu’il a déjà commandé cette chemise dans le passé et qu’il l’avait retournée via le service après-vente. “Si on y pense, c’est assez anodin, mais pour Zalando et le client, c’est une aubaine”, remarque le directeur. En effet, si le client décide de ne pas acheter une seconde fois une chemise qui ne lui convient pas, cela évite à l’entreprise “d’envoyer un article qui sera finalement retourné, de gagner du temps et de l’argent”, explique le directeur. Avec cette expérience personnalisée, le client évite lui aussi de mauvaises surprises “et de perdre son temps”. Mais Julien De Visscher insiste, cette “expérience client positive” nécessite une collecte de données et des technologies optimales.

Quel type de système, quels types d’outils, quels types de données, quelle mise en place… C’est pour apporter des réponses à ces questions que Human37 propose ses services. “On veut, d’une part améliorer l’expérience des clients et de leurs clients, et de l’autre, proposer en conséquence les technologies nécessaires”, résume le directeur.

La technologie proposée par la start-up à ses clients est développée, soit par des partenaires, soit par Human37 elle-même.

Promouvoir la sécurité

Concernant la sécurité des données collectées par les entreprises, Julien De Visscher espère proposer une approche “différente”. Il explique que, grâce au Règlement général sur la protection des données et aux nouvelles régulations (RGPD), les entreprises sont “forcées de faire les choses autrement”. Le directeur énumère les nombreuses stratégies de communication et de marketing basées sur la collecte de données personnelles désormais interdites.

“En passant du quanti au quali, nous souhaitons offrir un service plus qualitatif et sécurisé”

Julien insiste, Human 37 n’aide pas ses clients à interpréter les lois. “Une fois que l’entreprise a défini ce qu’elle souhaiterait faire ou ne pas faire avec les données récupérées, on fait en sorte que son processus de collecte reflète ce positionnement”, illustre-t-il.

Les prochains défis de la start-up sont le recrutement et la structuration d’une équipe. Déjà implantée en Angleterre, aux Pays-Bas, en Belgique, au Luxembourg et en France, l’agence Human 37 espère décrocher son premier client américain. “Même si nous avons des clients à une échelle internationale, nous souhaitons conserver un focus sur l’Europe”, conclut Julien.