Un vaisseau spatial de la NASA va s’écraser volontairement sur un astéroïde pour dévier sa course

La NASA va tester un système de défense contre les astéroïdes se dirigeant vers la Terre. L’impact aura lieu en septembre 2022.

Il arrive régulièrement que des astéroïdes ou des comètes passent à proximité de la Terre ou rentrent en collision avec elle. Dans la plupart des cas, ceux-ci sont cependant suffisamment petits pour se désagréger dans l’atmosphère. Certains corps célestes plus massifs inquiètent toutefois les scientifiques, qui réfléchissent activement à des moyens de dévier ces astéroïdes pour éviter toute catastrophe.

C’est dans ce but que La NASA a conçu la mission DART. Elle fera s’écraser un vaisseau spatial sur une lune astéroïde au nom de la « Défense planétaire ». La mission DART, pour « Double Asteroid Redirection Test », décollera le 23 novembre en Californie. Ce lancement permettra à la NASA de tester sa technologie de déviation d’astéroïdes afin de voir comment elle affecte le mouvement de ces derniers lorsqu’ils sont proches de la Terre.

Objectif Lune

L’astéroïde Didymos et sa lune. 

Le but de cette mission est de frapper la petite lune en orbite autour de l’astéroïde Didymos. Il s’agira de la première démonstration à grande échelle de la NASA de ce type de technologie. Didymos a été choisi pour cette mission, car sa taille pourrait constituer une menace pour la Terre. Le diamètre de Didymos est de 750 mètres tandis que celle de sa lune est de 160 mètres. Un des objectifs majeurs de la NASA est de détecter les objets géocroiseurs, des astéroïdes ou des comètes dont l’orbite passe à grande proximité de la Terre, qui constituent un risque potentiel.

En septembre 2022, Didymos et sa lune seront relativement « proches » de la Terre. Ils seront à moins de 11 millions de kilomètres de notre planète. À l’échelle du système solaire, c’est très peu. À titre de comparaison, le soleil se trouve à environ 150 millions de kilomètres de la Terre. Ce sera le moment idéal pour envoyer le vaisseau spatial rentrer en collision avec la lune pour modifier le mouvement de l’astéroïde dans l’espace.

Que se passera-t-il lors de l’impact

Le vaisseau qui sera envoyé sur la lune de Didymos.

L’impact changera la vitesse d’orbite de la lune de Didymos d’environ 1 %. Cela peut sembler peu, mais cela changera la période orbitale de la lune de plusieurs minutes. Ce changement pourra être observé et mesuré par des télescopes sur Terre. « Les astronomes pourront comparer les observations des télescopes au sol avant et après l’impact de DART pour déterminer à quel point la période orbitale de Didymos a changé », a déclaré Tom Statler, scientifique du programme DART au siège de la NASA.

Si la mission est un succès, la NASA indique que ce sera la première fois que des humains parviennent à modifier la dynamique d’un corps du système solaire de manière mesurable. La mission DART représente donc une première étape dans la déviation d’astéroïdes qui orbitent autour de la Terre et qui peuvent représenter une menace potentielle pour la planète.