Les batteries au lithium pourraient bientôt être recyclables

À l’heure où l’énergie électrique a le vent en poupe et est envisagée comme une alternative pour atténuer le désastre environnemental, la question du recyclage des batteries au lithium devient essentielle. Des chercheurs réfléchissent à une solution dans ce sens.

Les batteries au lithium – que l’on trouve dans les voitures électriques, les ordinateurs ou les smartphones – ont au départ été envisagées dans une volonté de produire une énergie plus verte. Seulement, leur recyclage pose problème. Et, si aucune solution n’est trouvée, nous pourrions très rapidement arriver à une situation catastrophique, étant donné le nombre exponentiel de ces batteries dans nos appareils.

Une nouvelle technique de recyclage

Heureusement, des chercheurs du ReCell Center (États-Unis), un centre de recherche spécialisé dans le recyclage, ont récemment envisagé une nouvelle méthode pour offrir une seconde vie à ces batteries grâce à une technique de « flottation par moussage ». Le principe est de les plonger dans l’eau afin d’en séparer les éléments hydrophobes et hydrophiles. Par ce biais, il est possible de recycler certaines parties des batteries en préservant quasiment l’intégralité de leurs performances. Cette méthode est notamment utilisée dans l’industrie minière pour purifier les minerais. Mais l’inconvénient principal de cette technique est qu’elle consomme beaucoup d’eau.

Cette innovation pourrait avoir une influence très importante sur les méthodes de recyclage à grande échelle. En simplifiant le recyclage et en le rendant moins coûteux, il en résultera une diminution du prix des appareils alimentés par ces batteries recyclées, ce qui est avantageux pour tout le monde.

Les chercheurs ont encore du travail à abattre pour arriver à une solution entièrement rentable et efficace mais cet essai est encourageant pour la suite. Il faudrait aussi trouver une alternative pour utiliser moins d’eau, afin que cette option reste intéressante au niveau environnemental.