TikTok interdit un challenge qui encourageait le vol dans les écoles

Les participants devaient voler du matériel dans leur école en se filmant.

La compétition était rude, mais le « Devious Lick » challenge remporte sans grande difficulté la palme de la tendance la plus stupide sur TikTok cette année. L’objectif de ce challenge n’était ni plus ni moins que de voler des objets dans son école, puis d’en poster une vidéo sans se faire attraper.

Des vols importants ont été réalisés.

Pour les moins anglophiles, l’urban dictionnary décrit un « lick » comme étant « un type de vol réussi qui se traduit par un larcin acceptable, impressionnant et gratifiant pour le protagoniste. » Le challenge a surtout rencontré du succès aux États-Unis, où les étudiants américains ont dévalisé les distributeurs de savon de leur école, des plaques commémoratives, des éviers et même dans certains cas des ordinateurs ou des microscopes.

Plus de 7.000.000 de vues dans certains cas

Selon le site knowyourmeme, le challenge aurait débuté le 1er septembre 2021, lorsqu’un utilisateur a posté une vidéo après avoir volé une boîte de masques jetables avec la légende « Un mois à l’école [et déjà] un Devious Lick. J’aurais dû apporter un masque de la maison. » La vidéo a rencontré immédiatement du succès en récoltant près de 239.000 vues en une semaine. Très vite, les vidéos se sont enchaînées, dans lesquelles des vols de plus en plus importants étaient filmés, générant plus de 7 millions de vues dans certains cas.

Face au problème, la plateforme a dû réagir en interdisant le challenge et en supprimant les vidéos ayant un rapport avec celui-ci.

Un challenge qui peut coûter cher

Ce que semblait oublier un grand nombre des participants à ce challenge, c’est son côté illégal. Face à ce problème, les professeurs impactés ont dû prendre les devants et tenter régler le problème par eux-mêmes. Dans un post daté du 13 septembre, le directeur de l’école River Ridge High School, situé en Floride, a notamment déclaré que l’école enquêterait sur chaque vidéo et utiliserait les médias sociaux pour attraper les élèves responsables. Il a également averti que les forces de l’ordre seraient impliquées.

Une suppression peu efficace

Malgré le bannissement, un grand nombre de vidéos sont toujours accessibles.

Un porte-parole de TikTok a déclaré au journal Insider que le réseau social attendait de sa communauté qu’elle reste en sécurité et crée du contenu de manière responsable : « Nous n’autorisons pas les contenus qui encouragent ou permettent des activités criminelles. Nous supprimons ce contenu et redirigeons les hashtags et les résultats de recherche vers nos directives communautaires pour décourager ce type de comportement. »

Si la réaction de TikTok a mis du temps à arriver, son efficacité est également discutable. Après avoir laissé le challenge grandir pendant deux semaines, la suppression des vidéos n’est encore que très partielle. Un grand nombre de vidéos liées au challenge sont en effet toujours disponible sur la plateforme.