Les trottinettes électriques et partagées Voi débarquent à Bruxelles

Les trottinettes électriques et partagées Voi ont fait leur entrée hier sur les pavés bruxellois. 

Déjà présentes dans 11 pays et plus de 70 villes européennes, les trottinettes électriques Voi débarquent à Bruxelles. Une flotte de 2.000 trottinettes roses a été déployé ce mardi dans les rues de la capitale. Un nombre qui devrait monter en flèche dans les prochains mois puisque Voi compte s’étendre dans les 19 communes. 

L’entreprise espère adapter son offre à la demande de chaque commune bruxelloise. Voi veut éviter de submerger les rues en déployant ses trottinettes uniquement dans des endroits stratégiques. 

Favoriser la multimodalité

Après Lime, Dott, Bolt ou encore Pony, ce sont les trotinnettes Voi qui fleurissent à Bruxelles. Voi Technology est une entreprise suédoise basée à Stockholm. Fondée en 2018, elle propose des services de trottinettes électriques partagées en partenariat avec les villes et les communautés locales. Avec plus de 6 millions d’utilisateurs à ce jour l’entreprise souhaite “devenir le partenaire stratégique de Bruxelles” et “travailler à l’avenir de la mobilité”, affirme Charlotte Serres, directrice générale de Voi Belgique.

En plus de Google Maps, Voi a signé un partenariat avec Citymapper et Moovit, deux applications mobiles de déplacements urbains et de calculs d’itinéraires. L’objectif de la collaboration est de faciliter les déplacements et de favoriser la multimodalité. 

Une trottinette climatiquement neutre 

Depuis janvier 2020, Voi a établi un programme de réduction et de compensation des émissions. “Notre mission est de fournir des solutions de mobilité durables et inclusives”, confiait Jeremy Bossu à BX1. Pour le directeur associé responsable de l’entreprise en Belgique et au Luxembourg, un des objectifs principaux de l’entreprise est d’aider les villes à atteindre leurs objectifs climatiques pour 2030.  

Le dernier modèle de trottinettes, le même que celui présent dans les rues de Bruxelles, est composé de 30% de matériaux recyclés et a une durée de vie de 5 ans (environ 26.000 km). Les pièces détachées sont réutilisables et les batteries remplaçables directement sur le terrain.

Plus de sécurité

Les trottinettes électriques sont souvent désignées comme dangereuses. Selon les données publiées par le cabinet du ministre fédéral de la Mobilité Georges Gilkinet (Ecolo), 408 accidents impliquant un trottinettiste ont été enregistrés en 2020 en Belgique. 38% de ces accidents ont eu lieu en Région bruxelloise. Un nombre à relativiser puisque très peu d’utilisateurs appellent la police pour un constat après une chute. Face à ce constat, Voi porte un point d’honneur à la sécurité des utilisateurs. 

Un mode spécifique pour les débutants est disponible sur chaque trottinette. L’entreprise a également développé sa propre école de conduite “RidelikeVoila”, certifiée par Vias, l’institut belge pour la sécurité routière. L’école enseigne entre autres aux utilisateurs comment bien respecter les règles de circulation.

L’entreprise a également collaborer avec la start-up Luna en installant une technologie d’intelligence artificielle sur ses trottinettes électriques de Stockholm. Cette technologie encore à l’essai permet de détecter si une trottinette électrique quitte la route et roule sur un trottoir ou si celle-ci est mal stationnée. Pour profiter de cette nouvelle technologie à Bruxelles il faudra être un peu patient. Le premier test pilote a commencé en juillet au Royaume-Uni et devrait prendre fin en 2022.

(Photo: Fabian Sommer/dpa – Belga)