Hermeus, l’avion hypersonique capable d’atteindre les 6800 km/h

L’avion n’en est qu’au stade de prototype et pourrait débarquer en 2023 à échelle réduite.

Depuis de nombreuses années, les records ne cessent de se succéder dans l’aviation et la vitesse des avions. Alors que les avions supersoniques avaient encore le vent en poupe il y a de ça quelques années, la tendance semble se tourner vers un nouveau type de bolide. Les avions hypersoniques, c’est ainsi qu’on les nomme, iraient 5 fois plus vite que les avions supersoniques.

Plusieurs entreprises se penchent actuellement sur les projets d’avions à très très grande vitesse. C’est notamment le cas de la très jeune start-up américaine Hermeus. Créée en 2018, l’entreprise s’est spécialisée dans l’aviation hypersonique.

En août 2020, Hermeus avait signé un premier contrat d’1,5 million de dollars avec la direction du transport aérien présidentiel et exécutif afin d’imaginer la conception d’un avion Air Force One hypersonique. Le projet de la start-up étant tout particulièrement innovant et prometteur, les autorités de l’aviation américaine ont repris contacts avec Hermeus. La suite de cette success-story est tout bonnement incroyable.

L’entreprise vient en effet de signer un second partenariat de 60 millions de dollars avec l’US Air Force. L’objectif serait ainsi de concevoir un avion hypersonique, le Hermeus Quaterhorse, capable d’atteindre Mach 5 (6800 km/h). Il irait ainsi 5 fois plus vite que la vitesse du son établie à Mach 1. Il serait également près de deux fois plus rapide que Virgin Galactic, l’avion supersonique conçu par Richard Branson.

Le Hermeus Quaterhorse serait ainsi capable de relier New York à Paris en seulement … 90 minutes ! Un exploit, surtout lorsque l’on sait que les avions supersoniques prendraient 3 heures 30 pour relier ces deux mêmes villes. L’avion hypersonique sera entièrement autonome ou pilotable à distance. 

Le moteur développé par Hermeus, dans un stade de développement déjà bien avancé. Crédit : Hermeus.

Côté matériel, l’avion utilisera une turbine de jet modifiée. C’est d’ailleurs ce prototype qui a tapé dans l’œil des responsables de l’US Air Force. Cette turbine utilisera le principe de statoréacteur, un système de propulsion dont la poussée est produite par éjection de gaz issus de la combustion du kérosène. C’est le type de moteur le plus efficace pour les avions désireux d’atteindre des vitesses entre Mach 3 et Mach 5.

Dans un premier temps, Hermeus travaillera sur un prototype d’avion hypersonique militaire à échelle réduite. Les essais devraient débuter en 2023, avant de passer à une version dédiée au fret dès 2025. Le transport de passager n’est quant à lui pas envisagé avant 2029.