Levita, la vitrine magique made in Belgium

Imaginez une vitrine de magasin avec des produits en lévitation. C’est ce que propose la Start-up belge Levita, pionnière dans le secteur de l’automatisation de la magie. 

Le secret de la lévitation

Philippe Bougard et Clément Kerstenne, sont les créateurs de la start-up Levita. Passionnés de magie depuis plus de vingt ans, les deux prestidigitateurs ont eu l’idée d’automatiser la lévitation en 2018. C’est la naissance de la Gravity Display, une vitrine qui renferme des objets en lévitation. Après le brevet déposé, la première vitrine Levita est installé en 2019 à Singapour pour l’horloger suisse Roger Dubuis. Depuis, la marque a commandé 15 autres vitrines magiques reparties aux quatre coins du monde. 

Promouvoir la magie

“Jamais la lévitation n’a été exploitée en dehors des spectacles” rappelle Nicolas Dembour, responsable des opérations chez Levita. L’équipe de Levita décrit la start-up comme une agence créative. En intégrant le programme de la Maison des Startups (incubateur de LVMH) en juillet dernier, l’équipe espère promouvoir la magie dans de nouveaux secteurs et à travers le monde.

Des bureaux aux 1000 secrets 

Pour le responsable des opérations, il est “bien plus simple d’organiser un tour de magie sur scène”. Lors d’un spectacle, un magicien peut gérer soi-même la distanciation avec le public, la lumière de la salle ou encore l’angle de vue. Ce n’est pas le cas des vitrines qui nécessitent des conditions plus particulières, avec un public beaucoup plus proche. Le plus gros défi de la start-up a été de passer de l’environnement de la scène, à celui de la vitrine.

“Nous avons réussi à proposer une diffusion parfaite, même si l’œil du client se place à 5 centimètres de l’objet”

Remplacer le magnétisme

Le système de la Gravity Display est un mélange de magie et d’électromécanique. Même si le secret de la lévitation est bien gardé, Nicolas Dembour est catégorique, “Levita n’utilise pas le magnétisme”. Les raisons sont simples : le fonctionnement de cette technique est connu de tous, le mouvement de l’objet est limité et l’objet en lui-même peut être endommagé. Un risque à ne pas prendre pour la start-up, pour l’instant répandue dans le domaine de l’horlogerie et de la joaillerie.

Une technologie exclusive 

Le mélange de l’électromécanique et de la magie permet une scénographie plus libre. Plusieurs objets peuvent être mis en lévitation dans une même vitrine et leurs mouvements sont libres et fluides. La Gravity Display permet aux produits de voyager librement dans l’espace. Une montre peut donc bouger de gauche à droite, de bas en haut, tourner sur elle-même, et ce de manière fluide. “C’est agréable et reposant à regarder, il y a un effet invisible qui met en valeur le produit” se réjouit le responsable. Pour les clients, il est aussi possible de récupérer et de le toucher l’objet en pleine lévitation. 

Installation sur mesure 

Les locaux de Levita sont riches de milliers de tours de magie. Ils conservent deux modèles de vitrines. Le premier possède des dimensions standardisées. Le second est personnalisable et réalisé sur mesure en fonction des besoins du client. L’avantage de ce dernier, pour Nicolas Dembour, est qu’il est “intégrable partout”. Le fond, les lumières et la forme sont également modifiables et des éléments de décor peuvent être disposés à l’intérieur de la vitrine. “Mais il ne faut pas que la décoration entre en contact avec l’objet en lévitation”, confie le responsable.

Le culte du secret

Pour Nicolas Dembour, la magie du produit est la curiosité qu’il suscite. Il ajoute, “c’est le culte du secret qui est important pour nous”. Seul l’équipe de Lévita et quelques membres du personnel des boutiques clientes détiennent le secret de la lévitation made in Belgium. Tous sont soumis à un contrat de confidentialité. “Être détenteur de ce secret induit un certain plaisir chez nos clients” se réjouit le responsable des opérations.