GPS : faut-il encore investir dans un boitier GPS en 2021?

Encore très populaire il y a quelques années, le GPS est devenu aujourd’hui un produit de niche qui ne séduit plus les masses. Les innovations sont pourtant nombreuses dans le secteur. 

Il y a dix ans encore, on ne s’imaginait pas prendre la route des vacances sans un boitier GPS. D’une identité redoutable, l’accessoire avait complètement recalé les cartes au rang d’antiquité. Les fabricants de GPS étaient toutefois loin de s’imaginer à l’époque que le marché finirait gobé par les GAFA. En préinstallant Google Maps et Plans sur tous leurs appareils, Google et Apple sont parvenus à s’emparer d’un marché sur lequel ils n’avaient encore aucune emprise il y a quinze ans. La gratuité de leurs applications, le nombre impressionnant de points d’intérêt présents et les nouvelles fonctionnalités, régulièrement déployées, ont convaincu les consommateurs d’abandonner ce bon vieux GPS pour une application mobile.

Il y a cinq ans, lorsque vous compariez un boitier GPS et une app de navigation par guidage vocal, le verdict était sans appel. Utiliser une app était beaucoup plus pratique. Tout d’abord, parce qu’un téléphone est quasiment toujours beaucoup plus rapide qu’un GPS. L’expérience utilisateur est donc naturellement meilleure. Ensuite, parce que grâce à leur connexion mobile, les smartphones permettent d’intégrer de nombreux services “en direct”, avec par exemple le prix de l’essence à la pompe, les ralentissements sur la route ou les alertes radars. Enfin, parce que l’application ne nécessitait pas de démarches particulières pour être mise à jour, contrairement aux GPS qui devaient être reliés à un PC par un câble, connecté à un compte, pour pouvoir être mis à jour. Le seul réel intérêt du GPS à l’époque, c’était d’offrir un confort d’utilisation hors-ligne. Les fabricants de GPS ont dès lors dégagé des efforts considérables pour améliorer leur technologie…

Des services “live” désormais totalement intégrés

S’il y a cinq ans, il ne fallait guère s’attendre à davantage que des infos trafic sur son boitier GPS, les derniers modèles embarquent tous les “live services” que l’on retrouve sur les applications de navigation par guidage vocal : parkings à proximité, alertes météo, prix à la pompe, commandes vocales, radars, tout y est, ou presque. Un gros travail a également été réalisé pour tenter de revenir au niveau de Google Maps niveau points d’intérêt. Garmin a par exemple signé un accord avec TripAdvisor et Foursquare pour intégrer des millions de points d’intérêt à son système. Il devient ainsi très facile de découvrir un lieu à visiter ou un restaurant, là où autrefois, il fallait se renseigner avant et encoder une adresse spécifique pour découvrir un lieu où manger.

Une interface beaucoup plus fluide

Que ce soit du côté de TomTom ou de Garmin, les boitiers GPS se sont beaucoup améliorés niveau hardware également. Ils disposent désormais tous d’un écran tactile très réactifs et embarquent des processeurs beaucoup plus performant. On ne ressent désormais plus de latence lorsqu’on encode une adresse, l’interface est fluide et mettre à jour les données ne prend désormais plus que quelques minutes. La plupart des boitiers GPS peuvent également être mis à jour en sans fil, sans devoir être connectés à un PC. Le processus serait désormais trois fois plus rapide, selon TomTom. Quant au calcul d’itinéraire, il prend jusqu’à quatre fois moins de temps que sur un ancien modèle.

De l’innovation à tous les niveaux

Si Google Maps reste imbattable en terme de points d’intérêt, avec une multitude d’infos pratiques sur les commerces et restaurants à visiter, les derniers boitiers GPS ont fait un grand pas en avant en ce qui concerne l’usage pour les vacances avec des modes d’utilisation innovants. Certains modèles intègrent désormais des modes Road Trip, ou un mode Découverte, qui permet de se laisser surprendre en partant à la découverte d’attractions locales.

Les constructeurs rivalisent également d’ingéniosité pour séduire les clients. Garmin propose par exemple de convertir son GPS en écran de bord en le couplant à une caméra de recul par exemple, vendue séparément, qui vient se clipser directement sur la plaque d’immatriculation et fonctionne en sans fil. Aucune installation nécessaire, il suffit de la connecter à son GPS pour voir apparaître l’image enregistrée lorsque vous reculez votre véhicule!

TomTom, de son côté, mise sur un plus grand confort d’utilisation avec notamment son TomTom Go Discover, qui atteint une taille d’écran de 7″ et offre un confort d’utilisation énorme, avec son écran ultra-réactif.

S’il n’est donc plus aussi indispensable qu’il y a 10 ans, le GPS reste un outil de navigation très utile en 2021, en particulier pour les amateurs de road trip et les personnes qui conduisent un véhicule qui n’est pas équipé d’un écran de bord et n’embarque de fonction de recul guidé. Le GPS a su se moderniser et embarque de nombreuses fonctionnalités similaires à celles que l’on retrouve sur nos smartphones. Le véritable plus aujourd’hui concerne le confort et la connectivité. Il est beaucoup plus agréable de regarder un écran de 7″ qu’un écran de 4″. En plein été, vous ne risquez également pas le risque d’essouffler votre smartphone en l’exposant en plein soleil. Et si vous avez besoin des fonctionnalités live, rien ne vous empêche de connecter votre mobile à votre GPS par Bluetooth!