L’application de rencontres souhaite une communauté moins toxique. 

Qui ne s’est jamais demandé si son crush sur Tinder était bien réel? Sur Tinder comme sur les autres applications de rencontres, les utilisateurs peuvent choisir un pseudonyme et même utiliser des photos de profil d’un autre utilisateur pour contacter leur crush. La communauté de l’application a une réputation assez toxique. Les insultes et mauvaises blagues y sont courantes.

L’application a décidé de faire le ménage en vérifiant les profils de ses utilisateurs avec un système d’authentification totalement automatisé. La fonction était déjà en test depuis 2019 au Japon. Elle sera prochainement disponible partout sur Terre.

Les utilisateurs pourront vérifier leur identité sur une base volontaire, ce qui devrait logiquement augmenter leurs chances de décrocher des matchs sur l’application. La vérification du profil ne sera pas obligatoire mais “recommandée”, pour réduire les risques que l’utilisateur fasse l’objet d’une mauvaise blague d’un de ses proches ou de l’un de ses exs.

Selon les pays, l’authentification pourrait prendre différentes formes avec un simple selfie qui permettrait de vérifier une concordance avec les photos du profil ou un scan de la carte d’identité.