Instagram propose de nouveaux outils pour lutter contre les messages haineux

Il sera désormais possible de masquer les commentaires et les messages directs d’étrangers.

Instagram a introduit de nouvelles fonctionnalités pour protéger sa communauté du harcèlement. Il sera désormais possible de masquer les commentaires et les demandes de messages directs provenant de personnes inconnues. La possibilité de masquer certains mots est quant à elle en train d’être étendue au monde entier.

Parmi les principales nouveautés, on trouve la fonction « Limits », qui va masquer automatiquement les commentaires et les demandes de messages directs de personnes qui ne vous suivent pas ou qui vous suivent depuis un court laps de temps. Ces personnes sont à l’origine d’un grand nombre de commentaires négatifs.

La plateforme a expliqué dans un communiqué que cette fonctionnalité est notamment destinée aux personnalités publiques qui peuvent être victimes de bombardements de commentaires abusifs, racistes ou de demande de messages directs.

« Mots Masqués » bientôt disponible partout

Récemment, Instagram a introduit la fonctionnalité « Mots Masqués » qui permet aux utilisateurs de sélectionner une série de termes et d’émojis afin qu’ils soient automatiquement supprimés des messages directs. Le contenu de ces messages est ensuite placé dans un dossier caché que l’utilisateur peut choisir de consulter ou non.

Cette fonctionnalité était jusqu’à présent limitée à quelques pays seulement, mais la plateforme a annoncé que les « Mots Masqués » seraient disponibles pour tout le monde d’ici la fin du mois d’août. Le réseau social a également augmenté le nombre de mots, émojis et hashtags qui peuvent être filtrés.

Enfin, Instagram a également commencé à utiliser des avertissements plus fermes pour les personnes qui tentent de publier des commentaires potentiellement offensants. Ces avertissements étaient auparavant affichés sur le deuxième ou le troisième commentaire, ils apparaîtront désormais dès le premier message. Rien que la semaine dernière, le réseau social a affiché un million d’avertissements par jour. Dans 50 % des cas, cet avertissent suffit pour que l’utilisateur retire son message.