Transwing, un avion d’un nouveau genre prend son envol

Ses ailes lui permettent de décoller sur une petite distance et de parcourir de longues distances.

La société californienne PteroDynamics a présenté un nouveau concept d’avion électrique à décollage et atterrissage verticaux (eVTOL) nommé « Transwing ». Le véhicule combine la compacité d’un drone avec la stabilité d’un avion grâce à ses ailes pliables.

Sa conception lui permet de décoller verticalement.

Le Transwing peut commencer son vol verticalement, puis prendre sa forme de croisière en se transformant en avion à hélice standard. Il peut changer de forme à tout moment, ce qui lui permet d’atterrir rapidement dans des espaces restreints. Le dispositif fonctionne grâce à un mécanisme fixé aux ailes. L’avantage de cette solution est qu’elle permet de combiner la grande mobilité des drones, qui leur permet atterrir dans de petits espaces, avec la capacité de transport plus rapide et économe d’un avion.

À gauche : le Volocopter – À droite : le Lilium Jet

Le principal défi dans la création d’un eVTOL est d’arriver à créer des hélices suffisamment compactes et performantes pour permettant de décoller verticalement et de voler horizontalement. Le taxi volant Volocopter développé par la société allemande du même nom, utilise par exemple un concept similaire aux drones dans un châssis d’hélicoptère, mais ne permets pas d’effectuer de longue distance comme le Transwing. Un autre taxi volant, le Lilium Jet, développé par la société allemande Lilium, ressemble quant à lui plus à un avion et utilise des turbines placées le long des ailes pour décoller. Ces systèmes possèdent chacun leur inconvénient, qu’il s’agisse d’une faible portée, d’une vitesse réduite ou d’un encombrement plus important. Avec son Transwing, PteroDynamics espère proposer un système qui combine les avantages des différents systèmes, sans leurs inconvénients.

Le Transwing est toujours au stade de prototype .

Toujours au stade de prototype, il faudra toutefois attendre encore quelques années avant de pouvoir monter à bord de ce véhicule. La société PteroDynamics se concentre actuellement sur la création de prototypes à plus petite échelle. À un stade ultérieur, l’entreprise souhaite produire des unités à taille humaine.