Test – Tribes of Midgard : bienvenue chez les Vikings

Développé par un jeune studio basé à Montréal, Tribes of Midgard est un titre qui mélange de nombreux genres populaires ces dernières années pour un résultat étonnant.

Déjà jouable il y a quelques années dans une version bêta sur PC, Tribes of Midgard est un  Action-RPG qui nous propose de nous plonger dans la mythologie nordique. Nous y incarnons un guerrier descendu du Valhalla dans le but de protéger Midgard d’une invasion de créatures mythiques et de titans qui cherchent à amener le Ragnarök, la fin du monde. Notre guerrier arrive cependant les mains vides, il faut alors s’équiper et monter de niveaux pour protéger la pousse d’Yggdrasil présente au milieu du village.

À la fois jeu service, hack’n slash, jeu de survie et rogue-lite, Tribes of Midgard est un titre qui mélange de nombreux aspects populaires aujourd’hui pour en tirer un mélange convaincant. Chaque partie se déroule dans un monde généré aléatoirement et le but est de remplir différentes quêtes et objectifs. Si elle est jouable en solo, l’aventure sera beaucoup moins fun et beaucoup moins facile qu’en multijoueur. Le titre permet d’accueillir jusqu’à dix joueurs qui vont coopérer dans une même partie. Plusieurs modes de jeux sont également disponibles, dont un mode “saga” qui permet de se lancer dans une aventure plus scénarisée qui se terminera après avoir terrassé le boss final de la saison, et un mode “survie” qui nous donne un peu plus de liberté et où l’objectif est de survivre le plus longtemps possible.

L’aventure est bien plus abordable en multijoueur.

Tribes of Midgard est donc un patchwork de différents genres et de différentes pratiques récentes du jeu vidéo. Durant les journées, son gameplay s’apparente à du hack’n slash équivalent à un Diablo. Un action-RPG dont la carte est ouverte et où l’exploration est bien récompensée par les coffres et le loot qu’on peut y trouver. Gagner des niveaux nous permet d’investir une classe parmi huit disponibles actuellement. Chacune d’entre elles possèdent un arbre de compétence qui va amener des différences dans son gameplay. À cela s’ajoutent des éléments de jeux de survie puisqu’il faut récolter tout un tas de matériaux pour pouvoir crafter des armes et outils qui permettent de récolter encore plus de matériaux… Ceux-ci permettent également de renforcer les défenses du village ou de reconstruire des bâtiments qui donnent différents avantages.

Durant les nuits, le titre se transforme en un tower defense. Le village central est envahi par des créatures qui ciblent particulièrement la pousse d’Yggdrasil qui se trouve au milieu. Les joueurs doivent alors repousser les vagues d’ennemis jusqu’au matin où les créatures disparaissent. Ajoutez à cela que Tribes of Midgard possède de nombreux éléments de rogue-lite. La carte et ce qu’on y trouve est générée aléatoirement à chaque nouvelle partie. Nos personnages peuvent mourir et réapparaître rapidement, mais si l’arbre du village meurt, la partie est définitivement terminée. Tout doit ensuite être repris à zéro, ou presque, puisque chaque fin de partie nous octroie de l’expérience qui fera monter notre niveau global et qui nous permettra de débloquer des améliorations ou des objets cosmétiques.

Collecter des matériaux est l’un des objectifs importants d’une run.

Enfin, Tribes of Midgard est également un jeu service qui s’inspire beaucoup des free-to-play actuels. La sortie du titre a lancé la première saison qui sera suivie de plusieurs mises à jour et nouveautés dans les mois qui viennent, avant de passer à la saison suivante durant ce mois de novembre. Le mode saga ainsi que les récompenses liées à notre niveau changeront lors de la prochaine saison. Le titre propose de nombreux défis à réaliser et les récompenses sont nombreuses. Il existe également une monnaie dans le jeu à dépenser dans une boutique ne proposant que quelques objets à acheter, majoritairement des objets cosmétiques, et qui se renouvellent après quelques jours. Cette monnaie peut être achetée elle aussi, avec du véritable argent cette fois.

Le titre tient la route techniquement et est visuellement réussi. Si le rendu des personnages n’est pas toujours convaincant, les décors le sont beaucoup plus. Très coloré et stylisé, la direction artistique du titre s’en sort bien, même si la bande-son se fait parfois un peu discrète et que les thèmes ne sont pas très mémorables. Tribes of Midgard propose aussi un contenu conséquent grâce à son côté rogue-lite qui motive beaucoup pour y retourner encore et encore malgré la répétitivité des parties.

S’il est possible d’explorer toute la carte, il faut faire attention à ne pas trop s’éloigner de la pousse d’Yggdrasil qui doit être protégée.

Si on a tout de même le sentiment que Tribes of Midgard en fait peut-être un peu trop, force est de constater que la formule fonctionne. La profusion d’activités à réaliser durant une partie est plutôt envahissante lorsqu’on y joue en solo, mais le multijoueur permet de se partager les tâches selon les types de joueurs qui nous accompagnent. Son gameplay reste fun et efficace même si on ressent une certaine rigidité. Les différentes parties peuvent être assez longues et difficiles mais le jeu n’est pas avare en récompenses qui permettent de progresser petit à petit dans l’expérience globale.

Conclusion

Avec Tribes of Midgard, le studio Norsfell signe sa première production. Celle-ci conte l’histoire d’un guerrier descendu du Valhalla dans le but de protéger Midgard d’une invasion de créatures qui cherchent à amener la fin du monde. Il s’agit d’un rogue-lite coopératif axé sur le multijoueur en ligne. Tribes of Midgard est un titre qui mélange de nombreux genres populaires aujourd’hui. S’il se présente comme un rogue-lite dans un monde procédural, il emprunte aux Diablo-likes plusieurs éléments de gameplay comme ses classes et lorgne du côté des jeux de survie avec de nombreuses ressources à ramasser et des objets à crafter. La nuit tombée, le jeu se transforme en un tower defense puisqu’il faut protéger la pousse d’Yggdrasil au milieu du village. Le titre possède également une dimension jeu service, avec des saisons et des ajouts qui arriveront dans les mois qui viennent, même si son contenu est déjà conséquent. Ce mélange de genres fonctionne malgré une importante quantité de choses à faire et à prendre en compte en cours de jeu, un facteur atténué par le multijoueur qui permet de diviser les tâches. Si sa direction artistique est très agréable, le gameplay est un peu rigide, ce qui n’enlève rien au côté addictif de son concept. Si la formule est séduisante, le mélange de genres ne plaira toutefois pas à tous. 

Tribes of Midgard

Gameplay 6.5/10
Contenu 7.5/10
Graphismes 7.0/10
Bande son 6.0/10
Finition 7.5/10
6.9

On aime :

Un mélange de genres qui fonctionne

Le multijoueur jusqu’à 10

Beaucoup de contenus, et des mises à jour gratuites à venir

Le côté rogue-lite addictif

Une bonne direction artistique

On aime moins :

Tribes of Midgard en fait peut-être un peu trop

Des parties assez répétitives

Compliqué de s’en sortir en solo

Un gameplay un peu rigide