La demande ne faiblit pas pour la dernière console de Sony. 

Malgré la pénurie de puces et microprocesseurs, Sony vient de franchir le cap des 10 millions de PS5 vendues, selon le site VGChartz, qui analyse les chiffres de ventes quotidiens dans toutes les zones du globe. Un cap majeur pour le fabricant, qui est parvenu à faire beaucoup mieux que sur la précédente génération de consoles puisqu’il serait parvenu à franchir ce palier en l’espace de 35 semaines, contre 39 pour la PS4.

Sony fait également beaucoup mieux que son concurrent, Microsoft, qui n’aurait écoulé que 5,93 millions de Xbox Series X et S. Les moins bonnes performances du géant américain s’expliquent pour l’instant par un manque d’exclusivités au lancement et une moins forte demande en Europe et en Asie pour la console.

Les deux rivaux ont adopté des stratégies très différentes. Microsoft s’appuie principalement sur son Gamepass, son service de gaming par abonnement, très généreux en contenus, pour séduire sa clientèle. Sony, à l’inverse, mise sur de grosses exclusivités disponibles uniquement à la vente.

Si les chiffres sont très encourageants, les ventes de consoles next-gen devraient rester bridées durant quelques mois encore. Les analystes ne s’attendent pas à voir les capacités de production des deux géants augmenter avant 2022 voire 2023 au plus tôt.