HalloApp, le nouveau réseau social sans publicité

HalloApp a été développé par deux des ex-employés de WhatsApp.

Un nouvel acteur vient de faire son apparition sur le créneau des réseaux sociaux. Baptisé HalloApp, ce nouveau réseau social a pour vocation – comme beaucoup d’autres – de mettre des personnes en relation avec leurs proches, que ça soit leur famille ou leurs amis, mais contrairement à Facebook, Twitter ou Instagram, le nouveau venu joue la carte de la sphère privée. Sur HalloApp, il n’est en effet pas question de faire de nouvelles rencontres, ni d’afficher ses opinions à la face du monde, mais plutôt de faire part de nouvelles à son cercle privé.

Développé par deux anciens employés haut placés de WhatsApp, Neeraj Arora (ancien directeur commercial) et Michael Donohue (ancien directeur technique), le nouveau réseau social partage plusieurs caractéristiques avec l’application de messagerie rachetée par Facebook en 2014. HalloApp propose en effet de lancer des discussions de groupes ou individuelles avec ses contacts. Il suffit pour cela de connaitre le numéro de téléphone des personnes. Et comme sur WhatsApp, les conversations sont cryptées pour assurer un haut niveau de confidentialité. On note tout de même une grosse différence avec l’application de messagerie : HalloApp n’affiche aucune publicité, à aucun niveau.

Un réseau social centré sur l’humain

Outre les conversations de groupe et individuelles, le nouveau réseau social comporte également une page d’accueil sur laquelle défilent les messages des proches, un peu à l’image du fil d’actualité de Facebook, mais ici, il n’est pas question de s’abonner aux publications de personnalités publiques, de marques, ni de médias. HalloApp met l’humain au cœur de son expérience. D’ailleurs, les développeurs ont fait l’impasse sur les algorithmes pour hiérarchiser les publications des proches sur le fil d’actu. Le nouveau réseau social n’a pas de contrôle sur ce que voient ses utilisateurs.

« Imaginez que vos amis en ligne soient vos vrais amis. Imaginez que votre [fil d’actualité] ne soit pas rempli de personnes et de messages dont vous ne vous souciez pas. Imaginez faire défiler des moments significatifs et voir ce que vous vouliez voir, pas ce que l’algorithme voulait que vous voyiez. Imaginez ne pas être traité comme un produit », a ainsi indiqué Neeraj Arora dans un article de blog de l’entreprise dans lequel il décrit la philosophie de HalloApp.

De futures fonctionnalités payantes

Récemment lancé, HalloApp n’a pas encore atteint sa majorité. Il est encore en développement. À terme, ses fondateurs prévoient de mettre en place des fonctionnalités payantes sous la forme d’un abonnement. Malheureusement, pour l’instant, on n’en sait pas plus à ce sujet. Pour l’heure, les fondateurs développent leur app avec des fonds collectés auprès d’investisseurs dont le montant n’est pas connu.

La bonne nouvelle, c’est que l’application est déjà disponible en Europe, notamment en Belgique. Un numéro de téléphone suffit pour rejoindre le « réseau social privé ».