Virgin Galactic a devancé Blue Origin de 9 jours dans la course au tourisme spatial.

Ça y est, le premier vol touristique à destination de l’espace a eu lieu et s’est déroulé sans encombre. Ce premier vol réalisé par Virgin Galactic comptait à son bord Richard Branson, le fondateur de la société, ainsi que plusieurs employés.

Attaché à l’avion à double fuselage White Knight de Virgin Galactic, l’avion spatial VSS Unity a pris son envol le 11 juillet à 10h40 (heure américaine). Il s’est ensuite détaché de l’appareil à une altitude d’environ 13 kilomètres pour poursuivre sa progression vers l’espace. Les passagers ont pu profiter de quelques minutes d’apesanteur avec une vue imprenable sur la Terre, avant leur retour sur la planète bleue. Le VSS Unity a atterri au Nouveau-Mexique, à Spaceport America.

L’appareil est revenu dans un état presque parfait, a indiqué le président de l’entreprise Mike Moses, malgré un souci au niveau de l’antenne qui a causé des problèmes de flux vidéo durant le direct à l’intérieur de la cabine.

« Je pense que comme la plupart des enfants, j’ai rêvé de ce moment quand j’étais enfant, mais honnêtement, rien ne pouvait vous préparer à la vue de la Terre depuis l’espace », a déclaré Richard Branson, à la sortie de l’avion spatial.

Ce premier vol n’était encore qu’un essai, les vols touristiques commerciaux de Virgin Galactic ne devraient pas avoir lieu avant plusieurs mois. Deux autres missions doivent en effet encore avoir lieu avant d’ouvrir les portes aux clients de Virgin. En s’élançant en premier dans l’espace, Virgin Galactic a coupé l’herbe sous le pied de Jeff Bezos qui prévoit lui aussi de proposer des vols touristiques vers l’espace avec son entreprise spatiale Blue Origin. Le premier vol de la société est prévu pour le 20 juillet.

On notera également qu’Elon Musk s’est montré plus qu’intéressé pour embarquer à bord d’un avion spatial Virgin Galactic lors d’un prochain vol vers l’espace.