Mi-réseau social, mi-place boursière, BitClout propose d’acheter numériquement des personnalités sur base de leurs performances et de leur influence dans la société.

Dans la sphère des cryptomonnaies, un nouveau site Internet fait beaucoup parler de lui depuis peu, en raison de son concept pour le moins particulier. La plateforme BitClout, à la croisée entre une place boursière où circulent des cryptomonnaies et un réseau social, propose d’acheter des personnalités publiques sous la forme de NFT, des jetons non fongibles.

Les membres de la plateforme peuvent aussi bien s’offrir le profil d’Elon Musk que celui de Paris Hilton sur BitClout. Quant à savoir combien il faudra débourser pour être le propriétaire virtuel du profil numérique d’une personnalité publique, cela dépend de la « position de cette personne dans la société », ainsi que la demande pour son profil. Autrement dit, la valeur d’un profil dépend de la popularité de la personnalité.

Mais BitClout ne propose pas seulement des personnalités, il est en effet possible d’acheter le NFT de marques ou de clubs de sport. Ainsi, pour 54.000 dollars, vous pouvez acheter le profil d’Elon Musk, celui de Justin Bieber pour seulement 8.100 dollars ou encore celui d’Apple pour un millier de dollars. On notera que la plupart des comptes ne sont pas certifiés, BitCloud génère automatiquement des profils et laisse le choix aux personnes de revendiquer ou non leur compte.

Le site dispose également d’un fil d’actualité sur lequel les utilisateurs peuvent publier des commentaires, à la manière de Twitter. BitClout a en effet l’ambition de devenir un véritable réseau social à part entière.

Un site critiqué, mais apprécié

Depuis son lancement, la plateforme a fait l’objet de nombreuses critiques. Son concept a en effet du mal à passer auprès de certains, d’autant plus que les personnes dont le profil est en vente sur BitClout n’ont pas forcément consenti à se retrouver sur ce site. Les profils de 15.000 utilisateurs de Twitter se sont en effet retrouvés sur BitClout sans leur consentement.

Pour les adeptes des cryptomonnaies, ce qui pose problème c’est que la plateforme impose de convertir ses Bitcoins en BitCloud pour prendre part au marché, mais que l’opération inverse n’est pas possible.

Malgré cela, le site Internet est soutenu par de grands noms des cryptomonnaies, dont le PDG de Coinbase, Brian Armstrong, ou encore la plateforme Blockchain.com. De plus, le site enregistrerait plusieurs millions de dollars de transactions chaque jour, preuve de son succès.

Si la plateforme est devenue très populaire en quelques mois et que certains grands acteurs des cryptomonnaies s’intéressent de près à BitClout, on peut tout de même s’attendre à ce que sa popularité chute brutalement, à la manière des NFT.