IRL, le réseau social qui propose de rencontrer des inconnus

Le réseau social IRL connait une nouvelle popularité à mesure que les pays entament leur déconfinement.

Un nouveau réseau social est sur la bonne voie pour s’imposer aux côtés de Facebook, Instagram et TikTok. Il s’agit d’IRL, une plateforme sociale qui n’est pas vraiment nouvelle puisque sa création remonte à 2017. Ce qui est cependant nouveau, c’est son concept qui a évolué au fil du temps. Si à l’origine, l’application voulait être une alternative aux groupes Facebook et permettre à ses utilisateurs de voir les événements auxquels participaient ou organisaient ses proches, IRL est aujourd’hui devenu une application de messagerie dans laquelle les utilisateurs échangent dans des groupes sur des sujets qu’ils affectionnent et se rencontrent à travers des événements virtuels.

IRL propose en effet de créer et de rejoindre des groupes en fonction de ses affinités et d’en discuter avec des proches, voire avec des inconnus. Mais le réseau social propose toujours de programmer des événements « IRL » – “In Real Life” que l’on traduit par “dans la vraie vie” en français -, mais aussi en ligne.

Les groupes disposent de leur propre chat. Il est possible d’y créer des événements pour se retrouver dans la vraie vie ou en ligne avec les autres membres du groupe.

La crise sanitaire a en effet poussé les fondateurs de l’application à revoir leur copie. C’est pourquoi aujourd’hui IRL propose de se retrouver en ligne pour suivre des événements ensemble que ça soit des parties de jeux vidéo, du sport ou encore des réunions Zoom.

L’après-covid, la vraie vie

Mais l’application n’oublie pas ses origines et attends bien profiter du déconfinement pour renouer avec son concept d’autrefois : faire rencontrer les gens dans la vraie vie. Le réseau social envisage d’ailleurs de rémunérer certains utilisateurs pour organiser et promouvoir des événements dans leur ville.

De cette manière, IRL continuera de se différencier des groupes Facebook, plateforme sociale délaissée par les jeunes. « Nous créons des groupes et des événements Facebook pour la génération qui n’utilise pas Facebook. Il se trouve qu’il n’y a pas d’autre produit vraiment axé sur cet espace pour la prochaine génération », a indiqué le PDG et cofondateur d’IRL, Abraham Shafi, à The Verge.

À l’heure actuelle, IRL est bien sûr loin de rivaliser avec le géant Facebook. Le réseau social ne compte que 12 millions d’utilisateurs, contre 2,85 milliards pour Facebook. Mais les fondateurs d’IRL, ainsi que plusieurs investisseurs restent confiants. La startup vient en effet de lever 170 millions de dollars de financement, faisant passer sa valorisation à 1 milliard de dollars.

Cette nouvelle levée de fonds pourrait aider IRL à conquérir de nouveaux marchés à l’internationale, car si IRL est déjà disponible en Europe, l’application n’est malheureusement proposée qu’en anglais. De plus, les utilisateurs sont encore assez peu nombreux ce qui nuit fortement à l’expérience. C’est pourquoi IRL compte sur ses utilisateurs pour se faire connaitre.

Or, si IRL fait parler de lui, son heure de gloire pourrait être aussi éphémère que celle de Clubhouse. Ce réseau social basé sur le chat vocal a en effet connu une grande popularité durant le confinement – aidé par son système d’invitation pour l’intégrer -, mais aujourd’hui, le réseau social est déjà quelque peu passé de mode.