Test – Super Bomberman R Online : Bomberman à la sauce battle royale

Après Tetris, c’est au tour d’un autre monument du jeu vidéo à s’essayer au battle royale. 

Exclusivité temporaire au catalogue de Stadia, Super Bomberman R Online a finalement droit à une sortie sur toutes les plates-formes plus de neuf mois après sa sortie sur Stadia. Le titre de Konami se positionne comme un jeu free-to-play, accessible gratuitement à tous, avec toutefois un système de pass payant pour du contenu cosmétique et l’accès aux parties personnalisées. Une formule économique plutôt séduisante, dans la mesure où ceux qui souhaitent juste s’amuser ne devront pas débourser un seul euro…

64 joueurs s’affrontent en temps réel.

Qui dit Free-to-play dit toutefois un contenu assez léger. Super Bomberman R Online n’est d’ailleurs pas vraiment un nouvel épisode mais une déclinaison battle royale du précédent volet. Pas de solo à l’horizon donc, mais un mode multijoueur particulièrement séduisant. Le concept est simple ici : il faudra tenter d’être le dernier survivant en éliminant ses adversaires les uns après les autres. Le jeu se joue à 64 joueurs mais tous n’apparaissent pas sur la même carte. Les joueurs se retrouveront par groupes de quatre dans l’une des 16 arènes de jeu. Dans chaque arène, on retrouve des blocs qui, une fois détruits, permettront de récupérer différents bonus pour se déplacer plus rapidement, poser plus de bombes, ou créer des bombes de plus en plus destructrices. Les blocs sont assez vite détruits et il n’est pas rare qu’un ou deux des opposants soient éliminés dans les premières minutes de jeu. Toutes les minutes, 4 arènes se ferment et les joueurs qui ont survécu sont contraints de se rendre dans l’une des autres arènes le plus vite possible, ce qui amène à des affrontements de masse puisqu’à partir de ce moment, les zones de jeu peuvent accueillir plus de quatre joueurs. Et ainsi de suite jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’une zone et un seul survivant…

Chaque personnage a ses qualités et défauts.

Super Bomberman R Online est très rafraîchissant dans sa formule et résolument un jeu très fun. Les affrontements dans chaque arène peuvent être très intenses et on n’a souvent pas beaucoup de temps pour réfléchir lorsqu’un compteur apparaît à l’écran. Le titre sait toutefois se montrer stratégique. Tout ici est basé sur le risque et la récompense. Si un autre joueur meurt, il lâche tous ses bonus, que vous pourrez récupérer… Mais vous courrez également le risque de vous retrouver sous les bombes de vos opposants…

Clairement, on pourrait reprocher à Super Bomberman R Online de ne pas proposer beaucoup de diversité dans ses environnements, ni de modes de jeu alternatifs. Toutefois, Konami est parvenu à créer un jeu très cohérent dans sa formule, à la fois accessible, fun et décalé. La formule reste la même qu’avec les précédents épisodes de la série, mais il ne faut pas s’attendre ici à beaucoup de diversité. Ce sera, encore et toujours, des parties à 64 joueurs. Super Bomberman R Online hérite également des petits défauts de son ainé, avec son gameplay assez rigide et sa réalisation certes plutôt soignée mais qui reste relativement minimaliste. Le design cartoonesque lui colle à la peau, mais on a également clairement l’impression de jouer à un titre qui n’est plus tout frais…

Des arènes de jeu se ferment toutes les minutes, poussant les joueurs à se déplacer d’une zone à l’autre.

La bonne nouvelle, c’est que si son contenu est relativement léger et si Super Bomberman R Online n’impressionne pas vraiment niveau réalisation, le jeu est très joliment optimisé. Pas de ralentissements à l’horizon, des parties en ligne funs, beaucoup de stabilité dans le réseau : Konami a assuré. L’éditeur réussit brillamment son pari d’adapter l’une de ses franchises cultes en battle royale. Le concept est accrocheur, les parties très funs et on se surprend vite à enchainer les compétitions avec ses amis… Même le modèle économique parvient à convaincre. Dommage tout de même que les parties soient entrecoupées de longs temps de chargement – mais c’est plutôt logique puisqu’il faut à chaque fois réunir 64 joueurs pour lancer la partie.

Conclusion

Avec Super Bomberman R Online, Konami nous livre l’un des battle royale les plus funs de ces derniers mois. L’éditeur nippon est parvenu à brillamment adapter sa franchise au genre en proposant des affrontements à 64 joueurs à travers une série de 16 arènes. Chaque minute, 4 arènes ferment leurs portes, poussant les joueurs à se rassembler dans un nombre de plus en plus réduit d’arènes, jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’un. Très fun à jouer, Super Bomberman R Online conserve tout ce qui a fait le succès de la série : un univers cartoonesque coloré, une prise en main accessible et des combats intenses, qui ne laissent que peu de temps pour respirer. Si vous n’y passerez sans doute pas des journées complètes, Super Bomberman R Online n’en reste pas moins un très bon divertissement entre deux parties de Call of Duty ou de FIFA. Il présente également l’atout – non négligeable – d’être gratuit. 

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.

Super Bomberman R Online

Gameplay 7.5/10
Contenu 7.0/10
Graphismes 7.0/10
Bande son 7.0/10
Finition 7.5/10
7.2

On aime :

Le concept délirant : un Bomberman à 64 joueurs!

Terriblement fun à jouer

Le jeu en ligne est stable

F2P avec des pass payants pour du cosmétique, une bonne formule

La montée en puissance lors des parties

On aime moins :

Peu de diversité dans les décors

Des contrôles assez rigides

Des temps de chargement assez longs