Hyperloop : Virgin prévoit l’ouverture des premières lignes pour 2027

Les voyages à bord de l’Hylerloop pourront dépasser les 1.200 km/h.

En développement depuis plusieurs années, le Virgin Hyperloop a réalisé ses premiers tests avec passagers en novembre dernier. Et si cette première étape fut un succès, le projet de moyen de transport à grande vitesse n’est pas encore prêt à être ouvert au grand public. Pour cela, il faudra encore attendre au moins 6 ans, comme l’a confié le cofondateur de Virgin Loop, Josh Giegel, à l’agence Reuters.

L’homme a en effet indiqué que les premiers voyages commerciaux à bord du Virgin Hyperloop ne se feront pas avant 2027. L’engin qui transportera les passagers doit encore être peaufiné, mais c’est surtout le complexe dans lequel le Virgin Hyperloop se déplacera qui demande du temps. Ce dernier doit en effet être construit de A à Z et vu le projet, cela prendra en effet plusieurs années.

Le moyen de transport Hyperloop – dont le concept a été remis au goût du jour en 2012 grâce à l’excentrique Elon Musk – repose sur la propulsion de capsule dans des tunnels prévus à cet effet grâce à la lévitation magnétique. Les capsules d’une capacité de 28 passagers pourront être envoyées les unes après les autres dans les tunnels – un peu à la manière d’un train – et dépasser les 1.200 km/h.

Une vitesse particulièrement élevée qui ne devrait cependant pas gêner les passagers, a assuré le cofondateur de l’entreprise. « Cela ressemblera à un avion au décollage, et une fois que vous serez à la vitesse supérieure, vous n’aurez pas de turbulence parce que notre système est fondamentalement capable de réagir à toutes ces turbulences. On parle de réduction de bruit, mais aussi de suppression des chocs », a-t-il précisé à Reuters.

Les premières lignes de l’Hyperloop pourraient être ouvertes en Inde, pays dans lequel les transports en commun sont particulièrement surchargés. Après quoi, Virgin Hyperloop pourrait se développer en Arabie Saoudite. Avant ça, l’entreprise devra encore relever plusieurs défis. Elle tente en effet de décrocher la certification pour l’ensemble de ses systèmes dans le monde entier. Virgin Hyperloop espère la décrocher d’ici à 2025.

On notera par ailleurs que Virgin Hyperloop n’est pas la seule entreprise à développer son propre train à très grande vitesse. Ils sont en effet nombreux à s’être lancé dans la course.