Le site “gore” LiveLeak ferme ses portes

Le repère vidéo des dashcams, du gore et de la violence fait un virage à 180° après 15 ans d’activité.

La plateforme de partage de vidéos en ligne LiveLeak est connue pour être très peu regardante sur le type de contenu qu’elle héberge, c’est ce qui la différencie de ses concurrentes. Mais la plateforme va céder la place à ItemFix, un site qui compte bannir les contenus trop violents et gores.

Un article d’au revoir a été posté sur le Blog officiel de LiveLeak et a été rédigé par son créateur Hayden Hewitt. Ce dernier explique simplement, sans trop de détails, qu’internet et le monde ont changé. Apparemment, maintenir LiveLeak en ligne serait devenu trop compliqué au vu du caractère extrêmement violent des vidéos qui y sont hébergées.

En effet, LiveLeak a été fondé en 2006 et est vite devenu une référence en matière de contenu choquant et dégoutant. On pouvait y retrouver toutes sortes de vidéos de mise à mort, de terrorisme, d’accidents, de crimes et de violence.

Les administrateurs du site se sont toujours défendus de vouloir simplement montrer la réalité et le contenu que tous les autres médias n’osaient pas révéler. Mais le site s’est peu à peu confronté à certaines limites, comme ce fut le cas lors de la décapitation du journaliste américain James Foley par l’État islamique en 2014. La vidéo avait été postée sur LiveLeak, cependant elle vite a été retirée et les responsables du site ont annoncé ne plus héberger de vidéo de l’EI : « Nous avons montré au monde entier la véritable horreur qu’est cette forme d’exécution plus d’une fois dans le passé, mais nous ne pouvons trouver aucune raison impérieuse pour promouvoir les actions de ce groupe », indiquait le communiqué officiel, « il n’y a aucune raison d’en montrer plus ». La même chose était arrivée lors de la fusillade de Christchurch en 2019. LiveLeak avait alors indiqué ne pas vouloir donner au terroriste l’attention qu’il voulait tant.

La demande pour le genre de vidéo reste étrangement haute, le site se situant à la 695e place des sites les plus visités en 2019, selon le New York Times. Il recevait entre 16 et 20 millions de vue par mois. Maintes et maintes études ont été d’ailleurs faites sur ce sujet et expliquent que la fascination pour la mort et les contenus extrêmes est intemporelle et existera toujours, même si LiveLeak s’en va.